« Je pense que je n’oublierai jamais que je n’ai pas eu le droit d’aider mon équipe à son dernier match parce que je purgeais encore une suspension que je n’avais pas méritée !», a pesté Maxime Borduas.

Tristesse, nostalgie et colère chez les Inouk

Au lendemain de l’élimination en quatre matchs des Inouk face au Collège Français en demi-finale de la LHJAAAQ, Maxime Borduas, Patrice Demuy et Jacob Dupont réalisent que leur carrière junior est maintenant chose du passé. Et ils naviguent entre tristesse, nostalgie et… colère.

« Je pense que je n’oublierai jamais que je n’ai pas eu le droit d’aider mon équipe à son dernier match parce que je purgeais encore une suspension que je n’avais pas méritée !, a pesté le Césairois Maxime Borduas. Honnêtement, j’ai l’impression que je me suis fait voler quelque chose. Non, je n’oublierai jamais ça. »

Borduas, rappelons-le, a raté les trois derniers matchs de la série en raison d’une suspension de trois rencontres imposée par les autorités de la LHJAAAQ pour avoir fauché les patins. L’absence du meilleur élément offensif des Inouk a fait très mal à l’équipe.

« Ça fait bizarre de savoir que c’est terminé, que je ne retournerai plus dans le vestiaire que j’ai fréquenté pendant trois ans. Y’a comme un vide en moi aujourd’hui… »

Patrice Demuy, lui, ne semblait pas en mener large.

« C’est dur à croire que c’est fini, a dit le Granbyen. Parce que j’ai encore vu les gars au cégep aujourd’hui, c’est comme si ce n’était pas vrai, c’est comme si c’était juste une pause. Mais la réalité, c’est que c’est terminé et que je ne porterai plus jamais le chandail des Inouk. C’est une étape à franchir, mais c’est difficile… »

Demuy faisait partie de ceux qui jouaient en dépit d’une blessure. Lui, c’était à un genou. Il a été blessé lors du deuxième match de la série contre les Braves de Valleyfield.

« La réalité, c’est que c’est terminé et que je ne porterai plus jamais le chandail des Inouk. C’est une étape à franchir, mais c’est difficile… », a dit Patrice Demuy.

« J’aurais continué aussi longtemps que nécessaire. Avec les Inouk, je me sentais utile et vraiment important, je sentais que je pouvais faire une différence. Ce n’est pas une sensation que j’avais véritablement connue à Chicoutimi et à Sherbrooke, dans la LHJMQ. »

Jacob Dupont trouvait d’autant plus difficile à accepter l’élimination de son équipe, de son côté, qu’il avait l’impression que les Inouk n’avaient pas répondu aux attentes.

« On se voyait plus loin, c’est clair, a souligné le Waterlois. On se voyait encore jouer pendant un bout. C’est comme si on s’était fait enlever de quoi. »

Avant chacun des matchs face au Collège Français, les deux poignets de Dupont étaient enrubannés. Le défenseur ne prenait même pas de lancers lors des séances d’entraînement afin de les protéger.

« C’est ça le hockey, c’est ça le hockey des séries. Là, je vais avoir en masse de temps pour guérir… »

Ni Borduas, Demuy ou Dupont n’avaient d’explications véritablement claires à donner pour justifier l’effondrement des Inouk face au Collège Français. Comme Patrice Bosch la veille, les trois ont parlé de réservoir à essence à sec. Borduas est allé un peu plus loin en disant « qu’ils nous manquaient un p’tit chose, mais je ne sais pas quoi ».

« On se voyait plus loin, c’est clair, a souligné Jacob Dupont. On se voyait encore jouer pendant un bout. C’est comme si on s’était fait enlever de quoi. »

L’avenir
Maxime Borduas, Patrice Demuy et Jacob Dupont vont encore jouer au hockey la saison prochaine. Les trois visent le hockey universitaire. S’il n’y a rien d’officiel, ne soyez pas surpris de voir Borduas et Dupont prendre le chemin de Norwich, dans l’État du Vermont, et Demuy prendre celui de Trois-Rivières, où les Patriotes de l’UQTR semblent avoir des plans pour lui.

« Si ça ne fonctionne pas avec les Patriotes, je ne détesterais pas aller jouer une couple d’années en Europe, a souligné Demuy. Voir autre chose, changer de décor, ce ne serait pas désagréable. »

Toujours chez les joueurs de 20 ans, le capitaine Gabriel Chicoine pourrait suivre Borduas et Demuy au sein du programme de troisième division de la NCAA de Norwich.