Tristan Chagnon a bien rempli les mandats que Patrice Bosch lui a confié cette saison.

Tristan Chagnon a passé le test

TERREBONNE — Tristan Chagnon n’a pas participé au match ultime de la série opposant les Inouk aux Cobras. Pas parce qu’il ne le méritait pas, a expliqué Patrice Bosch avant la rencontre, mais en raison des «besoins très spécifiques» que son équipe avait.

Car Bosch a beaucoup aimé le travail de l’athlète de Saint-Pie cette saison. Il a apprécié sa polyvalence (il a joué à l’attaque comme en défense) ainsi que sa capacité à appliquer ce qu’on lui demande et sa capacité à remplir des mandats très précis. Bref, il a passé le test.

«En raison de mon âge, il fallait que je fasse bonne impression rapidement, a avoué Chagnon, une recrue de… 19 ans. J’avais un peu de pression, c’est clair, parce que je veux revenir ici la saison prochaine.»

Un défenseur naturel, Chagnon estime qu’il a été utilisé à l’attaque au cours des deux tiers des matchs qu’il a disputés cette saison, soit 37 en saison régulière (deux buts et une passe) et neuf en séries.

«C’est une adaptation, mais ça va de mieux en mieux. Évidemment, tu ne penses pas en avant comme tu penses en arrière. Mais moi, je veux jouer et je fais ce que Pat me demande de faire. J’y vais match par match et j’essaie de remplir les missions qu’il me donne sans regarder trop devant.»

Chagnon a été repêché par les Inouk l’été dernier après avoir disputé quatre saisons avec les Titans du Verbe Divin. Son frère Jordan a aussi été un fier porte-couleurs des Titans.

«Ce que je veux, c’est avoir la chance de jouer comme 20 ans la saison prochaine, c’est clair. J’avoue que ce serait assez particulier de passer de recrue à joueur de 20 ans. Je ne connais pas les plans de la direction, mais j’espère avoir assez bien fait pour mériter d’être considéré.»

On le lui souhaite.