Mathieu Asselin a remporté le champion des marqueurs dans la LHSR cette saison.

Trackvale-Bulls: une autre guerre d’usure ?

Les Maroons éliminés, l’attention des amateurs de hockey senior de la région se tourne vers la Ligue Richelieu. Et la série demi-finale au meilleur de cinq matchs opposant les Bulls de Bedford au Trackvale d’Acton Vale vaut certainement le détour.

Les deux équipes en seront à leur deuxième rendez-vous de suite en éliminatoires, le Trackvale ayant disposé des Bulls lors de cette même ronde demi-finale il y a un an. À leur toute première saison, les Valois avaient ensuite remporté le championnat des séries de la LHSR.

« Les gens sont excités parce que tout le monde se souvient que ça avait été toute une série, lance l’entraîneur des Bulls, Martin Coupal. Et vous savez quoi ? Ça ne m’étonnerait même pas que ça finisse encore en cinq matchs et encore en prolongation. En espérant que, cette fois, ce soit à notre avantage... »

Son homologue David Morin s’attend aussi à ce qu’on assiste à une guerre d’usure.

« Ça va être long, c’est clair, dit l’entraîneur du Trackvale. On parle ici de belles équipes, de deux bonnes attaques, de deux clubs bien équilibrés. Ça va être long et ça va être bon ! »

Au premier tour, le Trackvale, champion du calendrier régulier, s’est débarrassé des Riverains de Beloeil en trois matchs alors que les Bulls ont causé une forte surprise en disposant du Cuisines Action de Farnham, aussi en trois matchs.

« Les deux équipes ont confiance et sont bien reposées, reprend Coupal. Nous ne sommes pas favoris cette année, mais je n’ai rien contre le rôle de négligés. Le Trackvale est champion en titre et il n’a perdu que six matchs en saison régulière. On veut gagner des deux côtés, mais Acton, en raison de ses succès, a probablement plus de pression. »

Un duel de gardiens ?
Selon Morin, qui n’a pas l’impression que son équipe a plus de pression, c’est devant le filet que la série va se jouer.

« On va se le dire, nous sommes bien nantis devant le filet avec Francis Gourdeau (qui a joué une demi-douzaine d’années dans la Ligue nord-américaine). Mais attention, les Bulls ne font pas pitié avec Jean-Philippe Thibault, qui a fait des miracles contre Farnham. J’ai vraiment l’impression que le meilleur des deux va donner la victoire à son équipe. »

Chose certaine, Gourdeau devra trouver un moyen d’arrêter les frères Nicolas et Marc-Antoine Lamoureux-Bisson, le duo d’enfer des Bulls, tandis que Thibault devra faire en sorte de limiter les dégâts causés par les frères Mathieu et Kevin Asselin, qui est revenu au hockey, et le dangereux Jean-Christophe Gauthier. Avec ses 26 buts et 57 points, Mathieu Asselin, on le sait, a remporté le champion des marqueurs du circuit senior cette saison.

« Tout est là pour qu’on assiste à du très, très bon hockey », insiste Martin Coupal.

Bulls et Trackvale ont croisé le fer deux fois en saison régulière. Acton l’a emporté deux fois.

« Aujourd’hui, ça ne veut plus rien dire, tranche David Morin. On est en séries et les compteurs ont été remis à zéro. »

Clairement, il y a énormément de respect entre les deux entraîneurs et les deux équipes.

« On peut faire du hockey senior de façon civilisée », ajoute Coupal.

La série débutera vendredi soir au centre sportif d’Acton Vale avant de se transporter à l’aréna de Bedford dimanche après-midi. Si le duel se rend à la limite de cinq matchs, ce sont trois rencontres en autant de jours qui attendront Bulls et Trackvale le week-end suivant