Venus de l’Ontario, les IceDogs de Casselman/Embrun ont renversé les Jets de Saint-Hubert (sur la photo) dimanche après-midi, avant de s’incliner contre Saint-Hyacinthe en demi-finale.

Tournoi Lévrard-Trudel: plusieurs finales à saveur locale

Les équipes locales seront à l’honneur au Centre sportif Léonard-Grondin lundi, alors que le 42e Tournoi de hockey atome/pee-wee Lévrard-Trudel culminera avec la présentation des cinq finales. Quatre des matchs à l’horaire impliqueront des représentants de la région.

Une finale 100 % locale sera d’ailleurs présentée dans la classe atome B.

Les Jets atome B de Farnham ont d’abord atteint le match ultime grâce au but de Jacob Lamarche dans une courte victoire de 1-0 contre le Grizzly Kodiak de Sainte-Julie, en demi-finale dimanche soir.

Ils ont ensuite été rejoints par les Cobras de Granby, tombeurs des Marquis de Pierrefonds par la marque de 5-2. Zack Beauregard et Éloi D’Anjou ont marqué deux fois dans le camp gagnant.

« On n’avait pas d’attente ce week-end. Notre début de saison a été plus lent, mais depuis deux semaines, nos petits gars travaillent très fort et jouent en équipe. Ça paraît, les résultats sont là », s’est réjoui l’entraîneur-chef des Cobras, Dany Drolet.

Si la tendance observée dimanche se poursuit, l’ambiance devrait être survoltée autour de la glace principale à compter de 10 h 45 lundi. Les Cobras tenteront de signer un premier gain contre les Jets cette saison.

« On a bon espoir que la prochaine fois sera la bonne! », a glissé M. Drolet.

Un autre duel Granby-Farnham lancera la journée au Centre sportif Léonard-Grondin. Dans la catégorie atome C, les Jets et les Panthères ont obtenu leur billet pour la finale en terminant la ronde préliminaire au sommet du classement.

De précieux souvenirs

Au niveau atome A, les Panthères ont remporté une demi-finale toute granbyenne en dominant les Cobras 8-4 dimanche. Félix Pollender a notamment brillé avec un but et quatre passes.

L’entraîneur-chef des IceDogs de Casselman-Embrun, Chet Holterman (à gauche)

Dans l’autre moitié du carré d’as, les IceDogs de Casselman/Embrun ont été blanchi 6-0 par les Mousquetaires 1 de Saint-Hyacinthe.

La formation ontarienne était la seule venue de l’extérieur du Québec pour cette 42e mouture du Tournoi Lévrard-Trudel.

« Mon fils aîné a déjà participé à des tournois dans la région, qui sont toujours très agréables pour les jeunes », a expliqué l’entraîneur-chef des IceDogs, Chet Holterman, dans la langue de Shakespeare.

« Celui-ci est particulièrement accueillant et bien organisé. On offre des prix et des cadeaux aux enfants, et ils adorent ça. Considérant le prix payé, la valeur de ce tournoi est très intéressante. »

Après deux défaites samedi, l’aventure des IceDogs a failli prendre fin le lendemain après-midi. Mathis Prud’homme a toutefois permis aux Ontariens de créer l’égalité 1-1 face aux Jets de Farnham. Le but de Maxime Berthelet a ensuite fait la différence en tirs de barrage.

Bien avant la présentation des finales, les vainqueurs ont célébré comme s’ils venaient de rafler les honneurs. « C’était beau de voir les sourires sur leurs visages. Ils étaient si heureux », a souligné coach Holterman.

Qu’importe l’issue, les IceDogs sont repartis de Granby avec de précieux souvenirs.

Chez les pee-wee

Les Valois pee-wee C d’Acton Vale complètent le groupe de finalistes locaux. Ils n’auront pas le temps de s’ennuyer des Voltigeurs 3 de Drummondville, leurs adversaires dimanche soir, puisque les deux clubs croisent à nouveau le fer en finale.

Deuxième équipe féminine de niveau pee-wee dans toute l’histoire du Tournoi Lévrard-Trudel, les Stars de Granby ont malheureusement connu moins de succès dans la même catégorie. Elles ont perdu leurs trois matchs, disputés vendredi et samedi. Rosyève Lamarche a marqué deux des trois filets de sa formation.

La seule finale dépourvue d’équipe locale sera donc celle du pee-wee B. Le Titan de Princeville affrontera le gagnant du match opposant les Voltigeurs aux Lions 2 de Saint-Jérôme, toujours en cours au moment de mettre sous presse.

Rappelons que la classe pee-wee A, traditionnellement considérée comme la plus relevée du tournoi, a été retranchée cette année en raison d’un manque d’inscriptions.