Les membres du comité organisateur du tournoi entourent ici le maire Louis Villeneuve, qui venait de dévoiler le montant de 21 025 $ amassés lors de cette journée mémorable.

Tournoi de la Fondation du maire de Bromont: une journée mémorable

CHRONIQUE / Visant à aider et à soutenir les gens de Bromont dans différents domaines comme la santé et la réussite éducative, sportive et culturelle, la Fondation du maire de Bromont tenait, jeudi dernier, son 10e tournoi de golf. Au total, 124 golfeurs ont répondu présent. Aussi, 60 cyclistes (vélo de route et de montagne) et 14 randonneurs ont pris part à l’événement. Résidant dans cette ville depuis un an et demi, il n’était pas question de manquer ce rendez-vous, car j’étais certain d’y faire de belles rencontres. J’y ai croisé tellement de gens intéressants que j’ai décidé de consacrer deux chroniques à ce tournoi. Mon calepin regorge de notes diverses. Voici donc le premier jet né de mes conversations. La suite vous sera présentée la semaine prochaine.

*****

Tout d’abord, mentionnons le travail extraordinaire fait par les membres du comité organisateur. Ce dernier était constitué d’Annie Cabana (Ville de Bromont), Martin Ducharme (Golf Château-Bromont), Nicolas Legault (Centre national de cyclisme de Bromont), Michel Bilodeau (conseiller municipal du district Mont-Brome), Marie-Pierre Maltais (Société de développement économique de Bromont), Nicolas Robillard (Edgar Hyperlodge), Lyne Poulin (Le St-Martin Bromont). À noter que la coordination de tout ce beau monde était assurée par la très dévouée Josée Nadon, adjointe au cabinet du maire.

Toujours au sujet de cette gentille dame, j’ai rarement vu une personne à la tête d’un événement de la sorte être autant en contrôle, moi qui participe bon an mal an à environ 30 tournois du genre. On dirait qu’elle a fait ça toute sa vie ! Josée a non seulement affiché son magnifique sourire tout au long de la journée, mais on sentait qu’elle prenait un malin plaisir à répondre avec la plus grande gentillesse à toutes les demandes qui lui étaient adressées. Le maire Louis Villeneuve doit se considérer bien chanceux de l’avoir à ses côtés. Bravo ! 

Nicolas Legault, du Centre national de cyclisme de Bromont

*****

Je n’avais pas fait 20 pas à mon arrivée au club de golf Château-Bromont que déjà je serrais la main de mon bon ami Steve Charbonneau (ancien joueur des Alouettes maintenant directeur de la Fondation des sports adaptés) et de sa tendre moitié, l’ex-Olympienne Isabelle Charest, devenue députée de la circonscription de Brome-Missisquoi. Elle cumule également les fonctions de ministre déléguée à l’Éducation et responsable de la Condition féminine. En les regardant, je me disais que si le milieu artistique avait son power couple en Véro et Louis, la ville de Granby en l’avocat Olivier Normandin et sa conjointe Marie-France Forand, la ville de Bromont était loin d’être en reste avec Steve et Isabelle. Ils sont vraiment beaux ensemble !

*****

En ce qui me concerne, j’ai passé une journée fantastique en compagnie de mon vieux chum Réal Brunelle (une chronique lui sera consacrée au cours des prochaines semaines. Réal est un ancien homme de hockey devenu politicien et il est l’actuel conseiller du district Pierre-Laporte à Bromont), de son oncle, Léo Brunelle, qui ne fait pas ses 70 ans, et de ma tendre (future) épouse, Geneviève Arel, directrice des succursales de la Banque Nationale de Bromont et de Cowansville. Pendant que mon amoureuse frappait des coups de départ canons des « rouges », Réal — connu à  Bromont comme Barabbas dans la passion — et moi avons eu énormément de plaisir à nous remémorer de nombreuses anecdotes issues des années 1990 où tous deux étions recruteurs dans la Ligue de hockey junior majeure du Québec. De quoi écrire un livre !

*****

Lors d’une de mes traditionnelles chroniques du temps des Fêtes où j’offre mes vœux de bonne année aux gens qui me sont chers, j’avais souhaité à Danie Hallé (analyste financière au Centre d’aide aux entreprises Haute-Yamaska et région) que son conjoint Jean-Marc Parenteau lui achète un nouveau driver. Pour avoir joué avec elle lors du Tournoi des gens d’affaires, je vous confirme que malgré le fait qu’elle s’élançait de brillante façon, elle ne possédait pas l’outil approprié pour faire rejaillir son immense talent à partir des tertres de départ. Mais l’appel a été entendu ! Un bref coup d’œil dans son sac m’a permis de constater qu’un tout nouveau bâton s’y trouvait, soit un bois 1 de marque Callaway Great Big Bertha. Ah, le pouvoir des médias !

*****

Parlant de Danie, je l’ai aperçue plus tard dans la journée, elle qui formait un quatuor avec Lyne Poulin (Le St-Martin Bromont), Chantal Lecourt (Doigté Communications) et Suzie Gaboriault (Royal Bromont). Un autre bel exemple de girl power !

*****

La conseillère Claire Mailhot (district Lac Bromont) accueillait les différents golfeurs et cyclistes à la halte située pour l’occasion à la jonction des trous 8 et 17. Toujours de commerce agréable, elle en a fait rire plus d’un. Pendant ce temps, à quelques pas de là, on pouvait apercevoir le food trucks de l’entreprise Faim Renard, dirigée par le sympathique Vincent Lottinville. Il offrait aux joueurs, entre autres, une poutine au canard. Un pur délice. 

*****

Quant au duo formé de Marjo Gaudreault (Pub MacIntosh...salutations à mon ami, le proprio Yves Pronovost !) et de Marie-Ève Gauvin (Domaine Château-Bromont), il proposait Le défi du maire au trou no 10. Il fallait miser à savoir qui de la mairesse sortante Pauline Quinlan ou du maire actuel Louis Villeneuve avait frappé le plus long coup de départ sur ce même trou quelques jours auparavant. Lors de la soirée qui clôturait le tournoi, une mise en scène soigneusement préparée par le comité organisateur a été présentée. Celle-ci était assortie d’une courte vidéo dans laquelle le maire Villeneuve, bon joueur et bon comédien, agissait en tant que faire-valoir de sa prédécesseure. De la franche camaraderie.