Les Japonais semblent heureux d’être ici. Ils ont passé quelques jours dans la région d’Ottawa, où ils ont notamment assisté à un match des Sénateurs, avant d’arriver à Granby.

Tournoi bantam: les Japonais débarquent en ville

Lorsqu’on voit une bande de jeunes Japonais débarquer au Centre sportif Léonard-Grondin, on ne doute plus un seul instant du caractère international du Tournoi de hockey bantam de Granby.

L’équipe nationale des moins de 14 ans du Japon disputait son premier match chez nous, jeudi en fin d’après-midi, alors qu’elle affrontait les Corsaires de Pointe-Lévy en classe AAA. Une heure avant la rencontre, l’entraîneur Norihiko Odaira avouait que ses jeunes avaient hâte de fouler la glace granbyenne.

« Il faut savoir qu’il s’agit de notre tout premier tournoi à l’international, a expliqué l’homme de hockey à l’aide d’une interprète qui traduisait du japonais à l’anglais. Nos objectifs aussi sont modestes : nous voulons voir où nous en sommes par rapport aux jeunes Canadiens. »

Chose certaine, les Japonais semblent heureux d’être ici. Ils ont passé quelques jours dans la région d’Ottawa, où ils ont notamment assisté à un match des Sénateurs, avant d’arriver à Granby.

« Voir un match de la Ligue nationale était un rêve pour nos jeunes, a repris l’entraîneur. Ils avaient les yeux grands, ils étaient impressionnés ! »

Puisque ça ne faisait pas 24 heures qu’ils étaient débarqués à Granby, les membres de la délégation japonaise avaient peu de choses à raconter au sujet de notre ville, sinon « que les gens sont gentils et qu’il fait froid ! »

« Mais les jeunes sont très excités de jouer dans un grand pays de hockey comme le Canada. C’est une expérience exceptionnelle pour eux », a encore dit Norihiko Odaira.

À Granby, les Japonais vivent au sein de familles d’hébergement. Aucun parent n’accompagne la délégation, uniquement constituée des jeunes et des entraîneurs.

« Certains parents avaient le cœur gros en voyant partir leur enfant, mais ils étaient très fiers en même temps à l’idée de les voir représenter leur pays au Canada », a mentionné l’interprète Miyuki Sato, qui travaille pour la fédération japonaise de hockey.

De son côté, le président du tournoi, Normand Côté, ne cache pas sa satisfaction à l’idée d’accueillir des visiteurs du Japon.

« C’est une belle fierté, c’est clair », a-t-il dit.

Défaite

Face aux Corsaires, les Japonais se sont finalement inclinés 2-1, non sans avoir offert une belle opposition à une équipe qui compte tout de même 13 victoires en 22 matchs au sein de la Ligue de hockey d’excellence.

Les Japonais patinent et ont le sens du jeu. On a aussi retenu la brillante performance du gardien Sazuku Kudo.

La veille, lors d’un match préparatoire présenté au Complexe Bell de Brossard (le site d’entraînement du Canadien), ils avaient aisément vaincu une équipe de l’Île-du-Prince-Édouard 7-1.

Si ça vous intéresse, les Japonais seront de retour sur la patinoire à 8 h 40, vendredi, alors qu’ils affronteront une équipe dont l’identité était encore inconnue au moment d’écrire ces lignes.