La présidence d’honneur du 50e tournoi a été confiée au Granbyen d’origine et acteur de renom Marc Messier.

Tournoi bantam de Granby: un bel esprit de famille depuis 50 ans

CHRONIQUE / Je vous en ai glissé un mot dans l’introduction de cette chronique, la semaine dernière : dans mon ancienne vie — quand j’étais recruteur dans la LHJMQ —, mes week-ends étaient pour la plupart consacrés à la tournée des différents tournois de hockey mineur dont faisait évidemment partie le Tournoi bantam de Granby.

Je ne m’en suis jamais caché, avec les Tournoi midget de Drummondville, midget Kiwanis de Hull (qui n’existe plus depuis le début des années 2010) et bantam de L’Ancienne-Lorette, ce dernier figurait parmi mes préférés. Non seulement nous étions assurés que ses dirigeants allaient tout faire pour recruter d’excellentes formations au sein desquelles se retrouveraient plusieurs prospects, mais l’organisation a aussi toujours bien su recevoir ses visiteurs, qu’ils soient joueurs, entraîneurs, officiels, parents ou, évidemment, dépisteurs.

Maintenant installé dans la région et ayant fait connaissance avec certains membres de son comité organisateur — dont font partie, outre son incontournable président Normand Côté, Don Plamondon, Éric Tremblay, Sylvie Duguay, Chantal Patry, Éric Giard, Ben Banachowski, Pierre Jackson, Louis Roberge, Chantal Balleux, Audrey Deslandes, Yves Giard, Nathalie Lavoie et Yves Dubeau —, j’ai réalisé que la principale raison pour laquelle j’aimais tant m’y rendre, c’était l’esprit de famille qui y règne chaque année.

J’en ai d’ailleurs eu un autre aperçu mardi dernier lors de la conférence de presse lançant les activités entourant le 50e anniversaire de ce prestigieux événement, lequel s’est déroulé au restaurant St-Hubert de Granby. 

En voici certains échos. 

*****

Tout d’abord, soulignons que les organisateurs ont encore une fois fait les choses en grand en convainquant, après plusieurs tentatives, le comédien Marc Messier d’accepter la présidence d’honneur de l’événement, lui qui année après année devait décliner l’invitation étant donné ses nombreuses tournées en province à jouer Broue aux côtés de ses compagnons, Michel Côté et Marcel Gauthier. 

Comme le disait si bien à la blague le Granbyen d’origine : « Maintenant que j’ai accroché mon bock (lire : depuis qu’il a cessé de jouer dans Broue), je peux enfin dire oui aux nombreuses invitations que m’a lancées Normand Côté (président du tournoi) au fil des années. Et même si ma résidence principale n’est plus dans la région, j’y ai tout de même conservé un pied à terre. C’est toujours avec grand plaisir que je reviens voir mon monde ! » Marc Messier a grandi dans la paroisse St-Eugène de Granby. 

*****

Outre le président d’honneur, plusieurs dignitaires s’étaient donné rendez-vous ce jour-là, dont le représentant du député provincial François Bonnardel, François Lemay, le représentant de la députée fédérale Andréanne Larouche, Maxime Leclerc, ainsi que mon bon ami Stéphane Giard, conseiller municipal et responsable des activités de loisir à la Ville de Granby.

Don Plamondon, dans son rôle de maître de cérémonie

Après les présentations effectuées par le maître de cérémonie, le vénérable Don Plamondon, l’un des copropriétaires du Grand Bazar, Mario Grondin, avec toute la classe qu’on lui connaît, a livré un discours empreint de nostalgie, nous rappelant sa jeunesse passée à suivre chaque présentation, au fil du temps, du tournoi. 

*****

En ce qui me concerne, la conférence de presse du Tournoi bantam est un autre moyen de faire la rencontre de confrères des médias avec lesquels j’ai développé, au fil du temps, une excellente relation, soit Bruno Vary et Jean Moreau (M105), Éric Patenaude (Granby Express), ainsi que mon collègue Jean-François Perreault, conseiller publicitaire à La Voix de l’Est. Une soirée bien agréable, passée en excellente compagnie.

*****

Une autre belle rencontre a été celle avec Francis Gauthier, directeur de la catégorie bantam à l’Association Hockey Jeunesse de Granby, et également instructeur des Aigles chez les bantam A. Francis, qui ne fait pas son âge, me mentionnait que son fils Nathan Mayer-Gauthier faisait partie de l’écurie de mon bon ami Carl Anctil avec les golfeurs juniors du club Miner et qu’il éprouvait beaucoup de plaisir à pratiquer ce sport. Puisqu’il frappe déjà la balle à plus de 220 verges même s’il n’a que 14 ans, on le comprendrait à moins…

*****

Ben Banachowski

En terminant, soulignons que Ben Banachowski, une légende du sport bien connue dans notre région, livrera «La minute bantam» sur les ondes de M105 à raison de deux fois par jour, soit dans l’émission du matin animée par l’excellent duo formé de Jean Moreau et de Marie-Ève Dupré, et lors du retour avec Marlon aux commandes.