Tommy Lapierre a affiché de belles statistiques à peu près partout où il est passé.

Tommy Lapierre souhaitait se retrouver à Granby

Les dirigeants des Bisons étaient très heureux, au cours de l’été, lorsqu’ils ont mis la main sur Tommy Lapierre à l’occasion du repêchage de dissolution du Wild de Windsor.

Lapierre a affiché de belles statistiques à peu près partout où il est passé. Avant d’amasser 27 points en 17 matchs avec le Wild la saison dernière, il avait connu des saisons de 113 et de 74 points avec les défunts Montagnards de Saint-Agathe, de la Ligue junior AAA. Avant le match de vendredi soir, il avait enfin marqué deux buts en autant de rencontres avec les Bisons.

«Les Bisons sont contents de m’avoir et moi, je suis très content d’être ici, a expliqué l’athlète de Sept-Îles, étudiant à l’Université de Sherbrooke, avant le match contre le Climatisation Cloutier du Cap-de-la-Madeleine. Quand j’ai appris que c’en était fini avec le Wild dans la Ligue senior AAA, je souhaitais être repêché par Granby. Et je ne regrette pas parce que c’est tellement positif ici présentement.»

Les Bisons devront toutefois partager Lapierre avec les 3L de Rivière-du-Loup, de la Ligue nord-américaine, cette saison. L’athlète de 22 ans a marqué un but à son seul match avec l’équipe du Bas-Saint-Laurent jusqu’ici.

«Je suis engagé avec les Bisons, mais avoir la chance de jouer dans la meilleure ligue senior au Québec, c’est agréable. Quand je jouais à Gatineau, dans la LHJMQ, je jouais dans la meilleure ligue junior et j’en étais fier. C’est le même principe présentement.»

Mais Lapierre le répète: il s’amuse à plein à Granby.

«Pour avoir joué ici souvent avec les Montagnards à l’époque, je savais que j’arrivais dans une bonne ville de hockey. Puis, les propriétaires sont sérieux, l’équipe est bien dirigée et l’ambiance dans le vestiaire est super. Pour l’heure, c’est vraiment tripant!»

Et selon Lapierre, tout est possible pour les Bisons.

«Le talent et l’attitude sont là. C’est une très bonne base…», a-t-il laissé tomber.