Le Complexe Thibault GM a affiché complet lors du lancement de la saison des Harfangs midget espoir du Triolet récemment.

Sur la planète hockey

CHRONIQUE / Je vous en parle depuis un petit bout : après avoir fait un retour dans le hockey dit « majeur», plus je me promène dans les arénas du Québec, plus je rencontre des gens avec qui j’ai eu énormément de plaisir dans mon autre vie, il y a déjà une dizaine d’années. Toutes aussi intéressantes les unes que les autres, ces mêmes personnes ont bien souvent un lien avec notre belle région. Voici donc le fruit de certaines de ces rencontres.

*****
Nous nous sommes laissé, la semaine dernière, avec le lancement de la saison des Harfangs midget espoir du Triolet, l’équipe qui représente notre région en ce qui a trait aux hockeyeurs « élites » de cette catégorie d’âge. Ce lancement s’est déroulé il y a quelques jours au Complexe Thibault GM de Sherbrooke. Laissez-moi vous dire que ce fut tout un événement. Les organisateurs avaient eu la bonne idée d’inviter la communauté étudiante de l’établissement d’enseignement — l’école secondaire du Triolet —, ce qui a fait en sorte que la « glace Cadillac » du complexe était remplie au grand complet. Et, une fois que l’attaquant Mathis Perron a compté le premier but, vous auriez dû voir la foule. Le toit de l’édifice a bien failli lever ! Bref, un lancement des plus réussis. 

Finalement, mentionnons qu’au sein de cette formation se trouvent des joueurs qui proviennent des municipalités desservies par La Voix de l’Est. Ce sont les gardiens Élie-Loup Jacques-Benoît (Saint-Armand) et Mathis Duhamel (Sainte-
Sabine), les défenseurs Charles Côté (Valcourt) et Charles Poirier (Racine) ainsi que l’attaquant Ludovic Raymond (Bromont). On peut simplement souhaiter la meilleure des chances à ces petits bonshommes.

*****

Toujours au cours de ce match, j’ai eu le plaisir de rencontrer l’ex-attaquant de puissance (power forward) François Miville, qui a jadis fait la pluie et le beau temps au sein de plusieurs équipes des différents circuits de la région. Pour ma part, j’avais connu cet ailier né à Port-au-Prince, à Haïti, à la fin des années 90 alors qu’il portait les couleurs des Riverains du Collège Charles-Lemoyne, où il était un coéquipier de l’ex-Maroons Yann Joseph et d’Olivier Maltais, bien impliqués au sein du hockey mineur dans la Haute-Yamaska. Ironie du sort, quelques années plus tard, j’ai côtoyé tant Joseph que Maltais sur une base plus régulière, alors que les deux évoluaient avec le Rocket de Montréal et que j’étais le bras droit du directeur-gérant Serge Savard Jr. 

Quant à la raison de la présence de cet ancien choix de l’Océanic de Rimouski à Sherbrooke, c’est que son fils, Loïc Miville, un ailier droit, fait partie du premier trio des Gaulois du Richelieu, formation qui disputait ce matin-là la victoire aux Harfangs. Toujours concernant François, si le nom vous dit encore quelque chose sans que vous soyez en mesure de vous rappeler pourquoi, il s’agit également du même individu qui a livré plusieurs combats de boxe sur la scène québécoise, cumulant même plusieurs K.O. grâce entre autres à une droite dévastatrice, d’où son surnom « Frank The Tank » !

*****

On me chuchote à l’oreille que les Anciens Canadiens, cette équipe de hockey constituée des légendes ayant endossé l’uniforme du Tricolore, seraient de passage à Granby cet hiver, quelque part après le temps des Fêtes. Plus de détails dans les semaines à venir...

L’équipe d’étoiles 2019 de la Ligue des Requins : Jean-Guy Fillion, Jacques Lorange, Sylvain Perras et le champion, Robert Vézina

ON EN JASE AUTOUR D’UN BON CIGARE

Si plusieurs golfeurs ont été étonnés de voir la professionnelle Maude-Aimée Leblanc se retirer pour une période indéterminée, pour ma part, je crois qu’il n’y a rien de bien surprenant dans ce geste. Quand tu n’es pas en mesure de bien performer avec un aussi grand talent, bien souvent, c’est que la passion n’y est pas.

Et cela semblait être le cas pour la golfeuse originaire de Windsor. Comme elle le déclarait dans une récente entrevue : « Avec le temps, j’ai enfin réalisé que ce n’était pas mon rêve et que le golf ne me rendait pas heureuse... Je n’aimais pas la personne que j’étais sur le terrain et j’ai toujours voulu faire quelque chose de plus significatif avec ma vie que de frapper sur une petite balle blanche ».

Une déclaration qui n’est pas sans rappeler celle de l’ancien porte-couleur du Canadien, Stéphane Richer, qui a déjà mentionné « qu’il n’y avait pas que le hockey dans la vie ! » Une autre preuve que seul le talent ne suffit pas si on veut devenir le meilleur. Il faut avant tout de la passion et de l’intensité.

*****

La Ligue des Requins du Parcours du Vieux-Village de Bromont a récemment dévoilé son équipe d’étoiles de cette 21e saison de ce circuit amical. C’est ainsi qu’ont été nommés Jean-Guy Fillion, Jacques Lorange, Sylvain Perras, accompagnés du champion golfeur de l’année, Robert Vézina. L’organisateur, André Thibault, tient à remercier les précieux commanditaires de la ligue, soit La Grillade et Les Constructions Marcel Busque. On se revoit donc le printemps prochain !