Mon ami Steve Charbonneau (à gauche), ici en compagnie de l’animateur Jérémie Rainville (au centre) et du descripteur Jean St-Onge, ne sera pas de retour en tant qu’analyste des matchs des Alouettes sur les ondes du 98,5 FM cette année.

Steve Charbonneau quitte le 98,5 FM

CHRONIQUE / Alors que notre carrière est souvent bien enclenchée, il vient un temps dans notre vie « d’homme de sport » où l’on doit choisir entre notre tête et notre cœur. La passion y est toujours, mais comme homme, et bien souvent comme père, on doit prendre la décision de mettre un frein à nos activités professionnelles pour nous consacrer davantage à notre famille. C’est le choix que vient de faire mon bon ami Steve Charbonneau en délaissant son poste d’analyste des matchs des Alouettes sur les ondes du 98,5 FM. Steve a remis sa démission au directeur des sports de la station, il y a quelques jours, ce vieux routier qu’est Michel Tremblay (Mike T pour les intimes).

Comme il me le disait récemment, le fait d’avoir encore de jeunes enfants à la maison (Noah, 13 ans, et Élie, 9 ans), et qu’Isabelle Charest, son épouse,
devenue non seulement députée, mais aussi ministre a fait pencher la balance. Aussi, Steve travaille quotidiennement, ne l’oublions pas, en tant que directeur général de la Fondation des sports adaptés.

Personnellement, j’ai fait le même choix, il y a neuf ans, à la naissance de notre fils Sidney, chose que je n’ai jamais regrettée même si chaque jour, je pense encore et toujours au hockey. J’ai tout de même ici et là quelques copains dirigeants dans le hockey professionnel, qui me demandent d’aller voir, pour eux, des matchs un peu partout...

Si cela peut rassurer Steve, alors que ma conjointe Geneviève était enceinte et que je me questionnais quant à mon avenir comme dépisteur, je me souviens d’une conversation avec le regretté homme de hockey Claude « Piton » Ruel entre deux périodes lors d’un match à Drummondville. Il m’avait dit, tout en me félicitant :
« Tit-Homme (c’était le surnom qu’il me donnait !), que ta femme te donne une fille ou un gars, ne sois pas inquiet de tout lâcher pour t’en occuper. Quand ton enfant sera plus vieux, la game sera encore là et comme t’es loin d’être mauvais dans ce que tu fais, pis que t’es travaillant, il sera toujours temps d’y revenir. Les gars te connaissent et tu connais tout le monde. C’est sûr qu’il y a quelqu’un quelque part qui va te reprendre ! Moi, même si je suis content de ce que j’ai fait dans le hockey, j’ai un grand regret : celui d’avoir élevé mon gars en lui laissant 100 $ sur le bout de la table parce que je devais partir... Ne fais pas la même gaffe. Fais-toi confiance et prends du bon temps avec ta famille. »

Connaissant Steve, il laissera, tout comme moi, évidemment ses enfants atteindre l’âge adulte avant de s’embarquer dans un autre projet d’envergure. Avec sa personnalité, il n’a pas à s’en faire. Reste maintenant à savoir si son compagnon, le descripteur Jean St-Onge, sera lui aussi de retour derrière son micro, car il semblerait que Radio-Canada, pour laquelle il est un employé permanent, ne verrait pas nécessairement d’un très bon œil la poursuite de son association avec le 98,5...

ON EN JASE AUTOUR D’UN BON CIGARE

Bonne chance à toi, Vigne !

J’étais au courant de la nouvelle avant son annonce, mais par amitié pour mon vieil ami, je me suis refusé de la publier pour ne pas brûler sa conférence de presse. Je veux donc souhaiter la meilleure des chances à mon chum Alain Vigneault qui vient d’être nommé entraîneur-chef des Flyers de Philadelphie. Fidèle lecteur de cette chronique dès son lever du lit tous les samedis, je sais que Vigne effectuera du très bon boulot dans la « ville de l’amour fraternel », lui avec qui j’ai travaillé tant avec les Sénateurs d’Ottawa qu’avec le défunt Rocket de Montréal dans la LHJMQ. Bien humblement, disons que je l’avais aidé à relancer sa carrière après son congédiement avec le Canadien, en moussant grandement sa candidature auprès de notre directeur général, Serge Savard Jr., de qui j’étais alors le bras droit. J’espère qu’il saura toutefois s’entourer d’amis communs, en l’occurrence Scott « Flash » Gordon qui, amené en renfort depuis le congé des Fêtes, avait tout de même fait du bon boulot derrière le banc des Flyers. 

*****

Un événement à ne pas manquer la semaine prochaine : la 5e Classique de hockey scolaire du Québec. Sport qui connaît une expansion fulgurante présentement, le hockey scolaire s’attire effectivement de plus en plus d’adeptes, et ce, depuis dix ans. Devant le phénomène, plusieurs parents dont les enfants s’alignent avec les différentes formations des Titans du Verbe Divin de la LHPS Ligue de hockey préparatoire scolaire (LHPS) ont pris la balle au bond en créant, il y a cinq ans, ce véritable happening en ville présenté par les Pneus Robert Bernard, en collaboration avec les Pneus Nokian. Pas moins de 26 institutions scolaires du Québec et des États-Unis, divisées en une soixantaine d’équipes dans huit catégories (M-12 mineur et majeur, M-13, M-14, M-15 mineur et majeur, M-17 et M-18) se disputeront un total de 113 parties de mercredi à dimanche prochain sur les trois patinoires du Centre sportif Léonard-Grondin de Granby. Soutenu par plus de 80 bénévoles, l’événement qui génère des dizaines de milliers de dollars en retombées dans la région accueillera un peu plus de 1000 hockeyeurs de
9 à 18 ans. Parmi eux, on en retrouvera plus d’une centaine uniquement dans l’une ou l’autre des sept équipes représentant fièrement l’école secondaire du Verbe Divin. C’est donc un rendez-vous à ne pas manquer !

*****

Finalement, ayant eu quelques problèmes de santé au cours des derniers jours, je voudrais profiter de cette tribune pour remercier docteure Marie Cartier (Centre médical du Parc à Granby), docteure Émilie Davoine, l’inhalothérapeute Sylvie Poulin et l’infirmière Christina Dulude, toutes trois rattachées à l’urgence de l’Hôpital Brome-Missisquoi-Perkins de Cowansville. Merci pour votre professionnalisme et pour toutes les petites attentions à mon endroit. Sachez, Mesdames, que je me suis vraiment senti en sécurité à vos côtés !