Voici la première de deux chroniques de Danny Gélinas consacrées à des souhaits tantôt comiques, tantôt sérieux offert à des gens pour lesquels il a le plus grand des respects.

Souhaits de bonne année (1re partie)

Premièrement, j’espère que l’année 2017 aura été sensationnelle pour chacun et chacune d’entre vous.

Histoire d’encourager certains d’entre vous à passer une belle année 2018, voici la première de deux chroniques consacrées à des souhaits tantôt comiques, tantôt sérieux que j’offre à des gens pour lesquels j’ai le plus grand des respects…le tout par ordre alphabétique des noms de famille…

À Geneviève Arel, directrice de succursale à la Banque Nationale de St-Césaire et de St-Pie : de continuer à être celle que j’adore. Tu me fais vibrer encore comme aux premiers jours… 

À Léo Arel, retraité de la rôtisserie Benny de l’Ange-Gardien : des leçons de « Marshall 101 » données par son bon ami Serge Gravel ! 

À Claude Beauchemin, membre du club de golf Granby St-Paul : une autre visite de Justin Trudeau à Granby !

À Michaël Bélanger, responsable de la vie sportive au Verbe Divin et sa conjointe Jenny Turcotte : un beau bébé en santé ! 

À Jocelyne Béland, grande marcheuse de Bromont : une participation à Un souper presque parfait.

À Bernard Barré, Groupe Yvon Michel et TVA Sports : beaucoup de succès avec son blogue et faire un tabac avec Steve Bossé ! 

À Daniel Bernard, directeur général du club de golf Miner : que la ministre Mélanie Joly du gouvernement du Canada reconnaisse son club de golf en tant que site patrimonial ! ! !

Je souhaite au jeune DG du Club de golf Les Rochers Bleus de Sutton, Philippe Danylo, que tous ses projets se réalisent…

À Dan Bogan, professionnel au Knowlton Golf Club : toute la reconnaissance qu’il mérite !

À François Bonnardel, député provincial de la circonscription de Granby et leader parlementaire de la deuxième opposition : un souhait évident dans son cas en cette année électorale, soit que la CAQ remporte les prochaines élections provinciales !

À Maxime Borduas, joueur des Inouk de Granby : de parapher un contrat avec une formation européenne en vue de la saison 2018-2019. 

À Éric « Butch » Bouchard, Carpell : qu’une formation politique lui fasse signe !

À René Bouchard, brillant homme en éducation, de Granby : de bien préparer ses bâtons pour notre match-revanche au printemps !

À Michel « Mike » Boucher, dépisteur du Lightning de Tampa Bay : que le Canadien congédie (ENFIN ! ! !) Trevor Timmins et lui offre le travail.

À Josée « Jo-Bou » Boudreault, animatrice, humoriste, auteure et conférencière : à mon ancienne collègue de CHEM-TÉLÉ 8 TVA de Trois-Rivières, toujours le même souhait : retrouver la forme d’antan afin de faire profiter la population du Québec de son dynamisme contagieux.

À Josée Bousquet, Club de golf de St-Hyacinthe : une résidence à St-Hyacinthe et une résidence principale en Floride !

À Luc Breton, Quillorama de Granby : d’être le meilleur grand-père au monde après Léo Arel.

À Pat Brisson, CAA Sports, agent de joueurs de hockey : d’avoir du temps pour venir voir jouer celui qui devrait être le « premier Sidney » dans ton cœur : celui qui joue pour les Rockies novice de Bromont !

À Réal Brunelle, ex-homme de hockey devenu conseiller municipal à Bromont : de recevoir une offre pour seconder son bon ami Richard Martel à la tête de la Ligue Nord-Américaine de hockey.

À Jordan Chagnon, hockeyeur de St-Pie : un poste avec les Gee-Gees d’Ottawa en 2018-2019.

À David Charbonneau, grand sportif de la région : que sa nouvelle maison s’achève enfin ! 

À Joslin Coderre, propriétaire des clubs de golf Granby St-Paul et Waterloo : que ses talents d’homme d’affaires soient enfin reconnus de tous…

À Marc Crawford (assistant-entraîneur avec les Sénateurs d’Ottawa) : de continuer à prendre soin de ta belle Hélène et un retour comme instructeur-chef dans le circuit Bettman.

À Philippe Danylo, directeur-gérant, Club de golf Les Rochers Bleus de Sutton : de continuer à être de la belle relève chez les directeurs-généraux de terrains de golf. 

À Serge David, recruteur-chef de l’Océanic de Rimouski et résident d’Acton Vale : d’autres sélections comme celle d’Alexis Lafrenière !

À Charles-André Déragon, golfeur professionnel : l’obtention de commanditaires majeurs afin que ce golfeur de talent obtienne une véritable chance de se faire valoir sur les différents circuits et ce, semaine après semaine.

À Michel Dorais, brillant homme de hockey d’Acton Vale : un retour dans un circuit majeur de hockey. Le hockey québécois a bien besoin d’hommes de son envergure.

Le hockey québécois a bien besoin d’hommes de la trempe de Michel 
Dorais, estime Danny Gélinas.

À Pierre Dorion Jr. (directeur-gérant des Sénateurs d’Ottawa), Martin Madden Jr. (dépisteur-chef des Ducks d’Anaheim) et Steve Larouche (ex-hockeyeur professionnel maintenant assistant-entraîneur avec les Cataractes de Shawinigan) : de bien préparer leurs bâtons de golf, car cet été, c’est chez nous que ça va se passer. Comme d’habitude, le cellier ainsi que l’humidor seront ouverts ! ! ! 

À Marie-Eve Dupré et Jean Moreau, émission du matin à M-105 : de continuer à prouver que la radio en région n’a à souffrir d’aucun complexe face à celle de Montréal. Merci de nous divertir !

À Marc Dupuis, membre du club Granby St-Paul : d’avoir le même élan au golf qu’aux quilles ! 

À Denis Émond, golfeur : une place dans le « Pro-Am » du Vieux-Village mais cette fois, en tant que joueur !

À Isabelle Gaboriault, coordonnatrice du Plus : de continuer des chroniques qui touchent tant le cœur des gens, moi le premier !

À Frédérick Gaudreau, hockeyeur professionnel : un poste régulier avec Nashville ou un échange s’il ne l’obtient pas cette année ! 

À Sidney Gélinas, mon fan no 1, de Bromont : de continuer à être le petit garçon si gentil que j’aime tant ! 

La suite… la semaine prochaine !


UN PEU D'HUMOUR

La femme d’Émile appelle son mari :

- Émile ?

- Ouais, qu’est-ce que tu me veux encore ?

- L’autre jour, j’ai acheté un livre et je ne le retrouve plus ! Tu te souviens, il s’appelait L’art de devenir centenaire. Qu’est-ce que tu en as fait ?

- Je l’ai jeté !

- Ben voyons, je l’avais payé avec mon argent ! Pourquoi l’as-tu jeté ?

- Parce que j’ai vu que ta mère commençait à le lire !