Les jeunes baseballeurs espèrent renouer avec leur sport favori plus tôt que tard.
Les jeunes baseballeurs espèrent renouer avec leur sport favori plus tôt que tard.

Soudain, un peu d’espoir

Même si la Ville de Granby a indiqué qu’elle n’autoriserait aucune «activité spéciale et événement» sur son territoire jusqu’au 23 juin, les responsables des sports d’été de chez nous ont soudainement un brin d’espoir d’entreprendre la nouvelle saison avant longtemps.

«Nous avons fixé une date, mais les grands décideurs dans les circonstances actuelles, ce sont les gens du gouvernement du Québec et de la santé publique, a expliqué le directeur du Service de la coordination du loisir, des arts, de la culture et de la vie communautaire, Patrice Faucher. Si on nous dit en mai que des rassemblements de tel nombre de personnes sont permis, on n’empêchera certainement pas nos jeunes de sortir de la maison et de bouger.»

Président du baseball mineur de Granby, François Lemay répète que son organisation sera prête à lancer ses activités aussitôt qu’elle aura le OK.

«C’est certain qu’on préférerait une vraie saison, mais s’il faut se contenter d’une saison de baseball local en ne conservant que le minimum de structures, on va le faire, a-t-il mentionné. Dans ce contexte, en fait, on sera prêt à 24 heures d’avis!»

Le premier ministre Legault, en parlant d’un possible retour progressif à la vie normale en mai et en disant que «si on continue comme ça, on va la gagner cette bataille-là» a redonné espoir aux Québécois et aux sportifs.

«Ça fait du bien d’entendre ça, c’est certain, a avoué le président des Cosmos, Bruno Paré. Je suis en contact avec l’équipe de Soccer Québec, qui me répètent qu’ils planchent sur différents scénarios pour sauver la saison. En attendant, il faut continuer à suivre les directives des autorités, car c’est la meilleure façon de s’assurer un retour à la vie normale dans un avenir pas loin éloigné.»