À son tout dernier match avec les Guerriers, Dave Gauthier a brillé au monticule, en plus de produire cinq points.

Sortie réussie pour Gauthier

Les Guerriers junior élite ont amorcé les séries de brillante façon jeudi soir au stade Napoléon-Fontaine, blanchissant le Rocket de Coaticook par la marque de 10-0. Égal à lui-même, Dave Gauthier a brillé dans les deux sens du jeu à son tout dernier match dans l’uniforme granbyen.

Le gaucher de 22 ans a permis seulement deux coups sûrs et aucun point en cinq manches et un tiers au monticule, en plus de produire cinq points à l’attaque.

« Si on m’avait dit que je partirais sur une aussi belle performance, je ne l’aurais pas cru. C’est difficile d’imaginer une meilleure fin », a-t-il reconnu, après avoir pris le temps d’autographier des balles pour de jeunes partisans.

Gauthier a d’abord eu droit à une ovation bien méritée avant sa dernière présence au bâton en fin de cinquième manche. Loin de crouler sous la pression, il a ensuite cogné un double bon pour trois points. Le numéro 7 venait d’enfoncer le dernier clou dans le cercueil du Rocket.

Les applaudissements ont repris de plus belle lorsque Gauthier a remis la balle au gérant Denis Lamontagne, avant de retrouver une position familière au premier coussin.

Signe qu’une page se tournait chez les Guerriers, la recrue Jeffrey Dupont a complété la partie en relève.

« C’est un moment extrêmement difficile. J’ai passé cinq ans de ma vie ici, cinq belles années. J’aurais voulu rester beaucoup plus longtemps. L’équipe a tellement progressé durant mon passage. Mais ça fait partie de la vie... », a affirmé Gauthier, qui s’envolera dès vendredi matin vers la Floride, où il portera les couleurs de l’Université Webber International.

« On vient de donner le ton »

Les Guerriers ont mis le match hors de portée avec une récolte de cinq points en fin de quatrième manche. Un simple bon pour deux points de Gauthier a notamment entrecoupé deux balles passées qui se sont avérées coûteuses.

On peut certainement parler d’une sortie à oublier pour le lanceur partant du Rocket, Samuel Jalbert, et son receveur Charles DeGuire. « En mettant 10 points sur le tableau, je crois qu’on vient de donner le ton à la série », a glissé Gauthier.

Xavier Bégin et Sébastien Léger ont obtenu un point produit chacun dans la victoire.

Le deuxième match de cette série de premier tour sera présenté au stade Julien-Morin de Coaticook vendredi soir. Les Guerriers devraient confier la balle à Zachary Gagnon, qui prendra aussi le chemin des États-Unis sous peu.

Avec ou sans lui, Dave Gauthier croit que le club granbyen a ce qu’il faut pour aller jusqu’au bout.

« C’est sûr que l’équipe a perdu de gros morceaux, et d’autres quitteront bientôt. Mais personne ne peut ébranler cette équipe. J’en suis convaincu. »