Simone Boilard a remporté l'épreuve du critérium chez les femmes.

Simone Boilard s'impose au Critérium de Bromont

On n'entendait qu'un bourdonnement digne d'un essaim d'abeilles lorsque le peloton de cyclistes du critérium de Bromont passait devant les spectateurs. Parmi les cyclistes étoiles, Simone Boilard a encore une fois tiré son épingle du jeu, dimanche.
Championne canadienne junior du contre-la-montre l'année dernière, la Québécoise de 17 ans a remporté, dimanche, le critérium où concourraient non seulement des juniors, mais aussi des seniors, dont certaines ont déjà participé aux Olympiques. 
« Je l'avais fait quand j'étais pee-wee et je m'en souvenais depuis. Le parcours était dans mon top 10 des critériums, mais il était dans l'autre sens, se rappelle la jeune femme, membre de l'équipe Desjardins Ford. Quand j'ai su que c'était ici ce matin (dimanche), j'étais contente. Bromont c'est vraiment une belle ville pour organiser des courses de vélo. »
De retour en ville
Le critérium de Bromont était de retour en ville, dimanche, sur un parcours déjà testé dans le passé. Les années précédentes, l'événement qui s'inscrit dans le championnat québécois de cyclisme sur route avait lieu sur les terrains de Fabritek.
« On a su trouver un parcours qui correspond bien aux attentes des coureurs : sécuritaire, rapide, qui peut être challengeant avec un faux plat montant », affirme Nicolas Legault, directeur général du Centre national de cyclisme de Bromont. Chez Fabritek, les virages étaient très larges et le tracé plus facile pour les coureurs, selon ce spécialiste de la petite reine. « Ici, on a des virages serrés à 90 degrés, même un virage à 120 degrés, qui font que c'est un bon défi. Il faut être bon techniquement pour prendre les virages sans perdre de vitesse. »
Avec une météo idéale et 233 cyclistes au départ, faisant de 2017 une année record, les organisateurs ont été très heureux du déroulement­ de la compétition.
Un billet pour la Norvège
À sa première année dans la catégorie junior, Simone Boilard espère pour sa part participer avec Équipe Canada aux Championnats du monde sur route junior, qui auront lieu en Norvège, en septembre­ prochain. 
En attendant, l'athlète participera début août aux Jeux du Canada pour représenter le Québec avec l'équipe U-23, une catégorie qui regroupe des athlètes âgées de 20 à 23 ans. « Je me suis surclassée pour la faire. On va essayer d'aller chercher le titre. Pour moi, c'est vraiment une super belle expérience. Cette année, c'est beaucoup­ une année d'apprentissage. »

Critérium pour les nuls

Le critérium « est un parcours en boucle de 1,5 km, explique M. Legault-. On tourne en rond pendant une heure plus un tour et, à travers ça, il y a plusieurs stratégies. Par exemple, on peut rester dans le peloton pour gagner le sprint final ou tenter de s'échapper et d'essayer de remporter la course seul en avant ».
Le parcours empruntait le boulevard de Bromont, où se trouvaient l'arrivée et le départ, la rue Champlain, la rue du Saguenay et la rue de Papineau. Des pointes de 65 km/h ont été enregistrées. Cynthia Laflamme