Classé huitième à Trois-Rivières le week-end dernier, Andrew Ranger (au centre) espère rebondir samedi en Nouvelle-Écosse.

Série canadienne de NASCAR: Ranger veut rebondir en Nouvelle-Écosse

Meneur du classement en série canadienne de NASCAR, Andrew Ranger espère rebondir samedi au Riverside International Speedway, situé à Antigonish en Nouvelle-Écosse. Le pilote granbyen a dû se contenter de la huitième position le week-end dernier dans le cadre du Grand Prix de Trois-Rivières.

Ranger était pourtant parti premier après que la pluie ait entraîné l’annulation des qualifications. Il a cependant connu des problèmes de freins, notamment au coin 6.

« Entre le premier et le 25e tour, les freins s’en allaient vers l’arrière. Sur un circuit de ville comme celui de Trois-Rivières, il y a des bosses, donc ma voiture sursautait et je partais en dérapage. En 12 ans, ce problème ne m’était jamais arrivé », a-t-il raconté.

« Ensuite, vers la mi-course, une des valves de mon moteur a crochi. La puissance fonctionnait sur sept cylindres au lieu de huit. Ça ne tirait plus du tout. Je me faisais dépasser sur la ligne droite arrière. (...) On s’en sort assez bien, parce que j’avais peur de ne pas finir la course. »

De retour sur ovale

Ranger a bon espoir de redresser la barre samedi, lors du Bumper to Bumper 300. « Cette saison, on performe très bien sur les circuits ovales, où j’ai obtenu trois victoires », a-t-il souligné.

Avec cinq épreuves à faire, le natif de Roxton Pond possède toujours 14 points d’avance sur Kevin Lacroix, et 20 sur Louis-Philippe Dumoulin (vainqueur chez lui à Trois-Rivières).

Rappelons qu’Andrew Ranger compte deux titres à son actif en série canadienne de NASCAR. Même s’il a raté quelques saisons entre temps, son dernier championnat remonte toutefois à 2009.

« Je ne mentirai pas : on commence à penser au trophée. Mais on va se concentrer, prendre ça une course à la fois. »