Philip Sardinha a propulsé les Inouk vers la victoire, dimanche à Chambly.

Sardinha tranche le débat en prolongation à Chambly

Battus par Gatineau vendredi soir, les Inouk n'ont pas mis de temps à retrouver le chemin de la victoire. Les Granbyens ont soutiré une victoire de 5-4 à Chambly­ dimanche après-midi.
Philip Sardinha a d'abord créé l'égalité (4-4) en milieu de troisième, avant de clore le débat dès la seconde minute de la prolongation.
« Philip a eu une belle opportunité. Et les tireurs de sa trempe ratent rarement une occasion comme celle-là », commente son entraîneur­, Patrick Gosselin.
Les visiteurs ont dû batailler afin de combler leur retard. Les Inouk ont dominé 38-25 au chapitre des lancers, mais le gardien des Forts Olivier Chalifour a fermé la porte à plusieurs reprises. 
Gosselin s'est dit agacé par certaines erreurs commises en zone défensive. Mais il se réjouit aussi du caractère affiché par sa troupe. « Notre succès a résidé dans le niveau de travail des gars. Ils ont vraiment mis l'épaule à la roue ensemble. »
Outre Sardinha, Yamy Girard, Marc-André Gauthier et Alec Richer - avec son premier but dans la LHJAAAQ - ont trouvé le fond du filet pour les Inouk. Nathan Ward-Raymond a réalisé 21 arrêts devant le filet granbyen. 
Du côté de Chambly, William Leclerc et Anthoni Nadeau ont bien fait avec trois points chacun.