Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
David Crowdis et Samuel Bessette (à gauche) feront de nouveau équipe chez les Inouk. Ce dernier effectue un retour à titre de conseiller spécial aux opérations hockey.
David Crowdis et Samuel Bessette (à gauche) feront de nouveau équipe chez les Inouk. Ce dernier effectue un retour à titre de conseiller spécial aux opérations hockey.

Samuel Bessette et Jason Tracey de retour chez les Inouk

Jonathan Gagnon
Jonathan Gagnon
La Voix de l'Est
Article réservé aux abonnés
Un peu plus d’un mois après l’entrée en scène du nouveau copropriétaire Rémi Robert, c’est plutôt deux visages connus qui reviennent dans l’organigramme des Inouk. Samuel Bessette sera maintenant conseiller spécial aux opérations hockey, tandis que Jason Tracey a été nommé dépisteur local.

Bessette effectue un énième retour au sein d’une organisation qu’il sert de façon discontinue depuis une dizaine d’années. Le Granbyen d’origine portait le titre de directeur général lorsqu’un important conflit a éclaté avec le directeur des opérations hockey de l’époque, Rémy Harrisson, à la fin de 2020. Les deux ont ensuite quitté l’équipe l’un après l’autre.

Bessette a donc été réembauché par celui qui était auparavant son adjoint, David Crowdis.

«Le travail de Sam touchera strictement le volet hockey», a précisé l’actuel DG des Inouk, qui s’occupe aussi de diverses tâches administratives.

«Sam est associé aux Inouk depuis longtemps, l’équipe lui tient vraiment à coeur. Il connaît très bien la ligue, ses joueurs et tous les dirigeants. Son aide sera très précieuse.»

Tout comme Crowdis, Bessette était prêt à tirer un trait sur les événements qui ont mené à son départ.

«Il y a eu du mouvement au cours des derniers mois, et je crois que les choses ont évolué positivement. Le club est entre très bonnes mains avec messieurs Robert, Matthews et Crawford. J’espère aussi pouvoir contribuer aux futurs succès de l’équipe», a-t-il affirmé lundi après-midi.

Jason Tracey devient dépisteur local pour le compte des Inouk.

Une présence locale

Pour sa part, Jason Tracey avait laissé une impression très favorable lors de son court passage comme entraîneur-chef des Inouk à l’hiver 2020. Le Granbyen pure laine a réussi à souder le vestiaire dans des conditions franchement difficiles, mais il n’a pu poursuivre le travail, notamment pour des raisons personnelles.

De l’eau a cependant coulé sous les ponts depuis.

«J’adore le hockey et je suis très heureux de revenir dans un rôle actif, a indiqué Tracy. Le climat autour de l’équipe me semble beaucoup plus sain aujourd’hui. Je retrouve des gens avec qui j’ai aimé travailler, même si ce fut assez bref la première fois.»

Selon David Crowdis, il amènera une «présence locale» qui faisait défaut au sein du groupe de recruteurs. Tracey a passé une dizaine d’années dans l’organisation des Gouverneurs de Massey-Vanier, une pépinière de talents de plus en plus importante dans la région.

Notons par ailleurs que les Inouk ont affiché un poste d’entraîneur adjoint au début du mois. Des familles de pension sont également recherchées en vue de l’automne prochain. 

L’attaquant Zachary Daneau

DANEAU SIGNE EN FRANCE

Zackary Daneau n’aura pas eu l’occasion de disputer le moindre match officiel avec les Inouk, mais la pandémie n’a pas eu raison de son parcours comme de joueur de hockey. Le centre de 20 ans s’est récemment entendu avec les Diables Rouges de Valenciennes, qui évoluent en division 2 (en réalité le troisième niveau professionnel en France).

Originaire de la Mauricie, Daneau a notamment disputé une demi-saison au niveau junior majeur avant de s’amener dans la Ligue de hockey junior AAA du Québec. Il a ensuite récolté 61 points en 48 matchs dans l’uniforme des Panthères de Saint-Jérôme.

Considéré comme élément-clé par la direction des Inouk, Daneau s’était même trouvé un boulot et une pension dans la région. La COVID-19 a toutefois entraîné une autre fin cruelle pour les vétérans du circuit Figsby.