«Tout comme notre commissaire, j’ai répété plusieurs fois que c’est impossible de survivre avec 50 personnes ou moins. Si c’est vraiment ce qui est demandé, pourquoi est-ce que le gouvernement nous a laissés commencer notre saison ?» déplore le directeur général des Castors, Jean-François Dorais.
«Tout comme notre commissaire, j’ai répété plusieurs fois que c’est impossible de survivre avec 50 personnes ou moins. Si c’est vraiment ce qui est demandé, pourquoi est-ce que le gouvernement nous a laissés commencer notre saison ?» déplore le directeur général des Castors, Jean-François Dorais.

Saison suspendue dans la LBMQ: surprise et déception chez les Castors

Les Castors d’Acton Vale ont arraché leur première victoire de la saison en manche supplémentaire vendredi soir, alors que les Pirates de Saint-Jean-sur-Richelieu étaient de passage au Stade Léo-Asselin. Une annonce plutôt étonnante est toutefois venue ternir une belle soirée d’été : l’état-major de Ligue de baseball majeur du Québec (LBMQ) a suspendu les activités du circuit jusqu’à nouvel ordre, déplorant l’absence de consigne claire pour ce qui est du nombre de spectateurs autorisés dans les stades. La direction des Castors est à la fois surprise et déçue de ce revirement.

«Je comprends les préoccupations de la santé publique. Par contre, on se retrouve devant deux règles contradictoires», a souligné le directeur général Jean-François Dorais, qui représente généralement la formation valoise auprès des différentes autorités.

Commissaire de la LBMQ, Daniel Bélisle affirme que la fédération Baseball Québec a demandé, vendredi matin, aux équipes d’ailleurs un maximum de 50 amateurs par match.

Dans une note transmise au début du mois et dont La Voix de l’Est a obtenu copie, l’Association québécoise du loisir municipal précisait pourtant que cette limite s’applique uniquement pour les rassemblements intérieurs et qu’il «revient aux comités organisateurs et aux organismes d’évaluer la faisabilité (de leurs événements) selon les directives édictées par la Direction générale de la santé publique».

Ayant obtenu le feu vert de la Ville d’Acton Vale, les Castors ont accueilli environ 175 spectateurs pour leur ouverture locale et «un peu plus» vendredi, selon Dorais.

«Tout comme notre commissaire, j’ai répété plusieurs fois que c’est impossible de survivre avec 50 personnes ou moins. Si c’est ce qui est vraiment demandé, pourquoi est-ce que le gouvernement nous a laissés commencer notre saison ?»

Même si les Castors sont gérés par un organisme sans but lucratif, leurs activités impliquent des dépenses relativement importantes.

«On a acheté nos bâtons, nos casques, nos casquettes, etc.. Que l’on joue deux ou 15 matchs, nos dépenses ne changent pas.»

En entrevue avec Le Soleil, Daniel Bélisle a évoqué une certaine urgence dans ce dossier.

«Selon moi, ça ne peut pas durer plus de deux semaines. On a déjà commencé la saison en retard. On respecte la santé publique, mais elle va devoir trancher,», ajoute Dorais.

De bons débuts pour Tambosso

Au cours d’une journée riche en rebondissements vendredi, les Castors ont d’abord effectué l’acquisition du polyvalent vétéran François-Alexandre Tambosso. La formation valoise a cédé le joueur d’avant-champ Pedro Castro et un choix de troisième tour en 2021 aux Brewers de Montréal pour obtenir ses services.

Tambosso a produit 14 points et conservé une moyenne de 0.271 en 85 apparitions au bâton l’été dernier. À la fois joueur et entraîneur des Brewers depuis plusieurs années, il a cédé le rôle de gérant à Luciano Bérardinucci en vue de la saison 2020.

«On essaie toujours de s’améliorer. François-Alexandre semble avoir eu un petit conflit avec Montréal et il a demandé une transaction. Même s’il habite à Laval, il voulait vraiment venir chez nous», a expliqué Jean-François Dorais. «Ça nous permet d’ajouter de l’expérience et du leadership à notre alignement.»

Tambosso était posté à l’arrêt-court vendredi soir. Son arrivée ne doit toutefois pas être vue comme un désaveu envers Johan Ochoa, de retour derrière le marbre face aux Pirates, ou encore le receveur Alexander Cruz-Diaz.

«On n’a jamais trop de joueurs dans le baseball senior. On va avoir besoin de tout le monde si la saison reprend.»

Âgé de 40 ans, Tambosso a fait bonne impression à ses débuts dans l’uniforme valois. En plus de frapper deux coups sûrs, il a marqué le point gagnant en huitième manche. Le releveur Bryan Corona a alors complètement perdu le contrôle de ses lancers. La défensive des Pirates n’a rien pu faire pour empêcher quatre buts sur balles consécutifs.

Le match aurait sans doute été moins serré si les locaux n’avaient pas laissé 15 coureurs sur les sentiers. Les frères Ochoa ont néanmoins généré un point chacun. La victoire a été ajoutée au dossier du releveur David O’Neill, mais les Castors n’ont pas eu le loisir de la savourer bien longtemps...