Nettement affaiblie, la brigade défensive des Inouk n’a pas pu maîtriser l’attaque des Forts dimanche.

Roy et Imbeault reviennent hanter les Inouk à Chambly

Échangés par les Inouk au début du mois, Nicolas Roy et Anthony Imbeault sont revenus hanter leurs anciens coéquipiers dimanche, au centre sportif Robert-Lebel de Chambly. Les deux prolifiques attaquants ont fortement contribué à la victoire (6-2) des Forts.

Imbeault a marqué deux fois, tandis que Roy a récolté un but et trois mentions d’aide. Autre ancien porte-couleurs des Inouk, Ludovyk Caron a amassé deux passes.

« Au hockey, c’est toujours comme ça. Quand tu affrontes ton ancien club après une transaction, tu veux toujours en donner un peu plus », a souligné l’entraîneur-chef des Inouk, Patrick Bergeron.

« Je lève mon chapeau aux boys qui ont fait le travail de l’autre côté. Mais je continue à dire que c’est un bon échange pour les deux équipes. On ne peut pas se fier sur le résultat d’un match. »

Aussi impliqué dans la transaction avec Chambly, l’attaquant Marc-Antoine Girard a obtenu deux passes contre son ancien club. Le défenseur Alec Rhéaume a été blanchi.

Un pari perdu

Après une première période pénible pour les visiteurs, Christophe Benoit a réduit l’écart à 3-1 à mi-chemin dans le second vingt.

Les Inouk (fiche de 10-10-2) ont toutefois perdu un pari quelque peu audacieux avec moins de 10 secondes à écouler au cadran. Alors que le gardien Marc-Antoine Dufour était au banc pour créer un six contre quatre, la rondelle s’est retrouvée sur la palette de Samuel Monette, qui a marqué dans un filet désert.

« On essayait de trouver des solutions, a expliqué Bergeron. Si on avait compté là-dessus, on aurait passé pour des génies. Mais les choses ont viré autrement. En même temps, la game ne s’est pas jouée là. »

Les Forts (9-10-1) ont ensuite « gagné » la troisième période pour confirmer leur victoire.

L’autre but des Inouk appartient à Frédéric Abraham. Antoine Billard et Zachary Leclerc ont complété le pointage pour les locaux.

Plusieurs absents

Les Inouk devaient composer avec une brigade défensive affaiblie à Chambly. Jesse Belzil et Nathan Martel ont été suspendus après les altercations survenues vendredi contre les Shamrocks, tandis que Miguel Duchaine est toujours blessé.

« On est arrivés là-bas avec cinq défenseurs, puis on s’est retrouvé à quatre pendant 10 minutes parce que [Tristan Rouleau] a pilé sur la ligne rouge durant la période d’échauffement. On a dû surutiliser les défenseurs disponibles. C’est un point majeur dans le résultat final », a plaidé coach Bergeron.

Après un séjour de deux ans dans des circuits de développement américains, Rouleau vient apporter un peu de profondeur à la formation granbyenne, tout comme l’attaquant Shawn Soliman, acquis récemment à titre de joueur autonome.

Notons que Joakim Bergeron, qui avait amassé neuf points à ses quatre derniers matchs, a passé le week-end avec l’Armada de Blainville-Boisbriand dans la LHJMQ.

Les Inouk ne joueront pas avant dimanche prochain, alors qu’ils affronteront les Cobras à Terrebonne.