Francis Robichaud n’a pas lancé la serviette.

Robichaud et les Maroons y croient encore

En arrière 3-1 dans leur série, les Maroons feront à nouveau face à l’élimination vendredi soir à Saint-Cyrille. Mais selon Francis Robichaud, tout est encore possible.

« On a prouvé lors du dernier match chez nous (victoire de 8-3) qu’on peut battre le Condor, a expliqué le défenseur recrue. On est capables de jouer au hockey, on est capables d’être robustes et on n’a pas de complexe envers personne. L’idée, c’est de mettre de la pression sur l’adversaire et de ne jamais relâcher. »

D’après Robichaud, les Maroons ont encore confiance.

« Le vestiaire est rempli de gars qui en ont vu d’autres. Même à 3-0, personne ne paniquait. »

Si les Maroons l’emportent vendredi, le sixième match aura lieu à l’aréna Jacques-Chagnon, samedi soir.

« Si on gagne à Saint-Cyrille, même les partisans qui n’y croient pas vont commencer à y croire. C’est une longue série et tout peut encore arriver. Nous ne sommes pas encore morts. »