Rien ne va plus pour les Guerriers

Les Guerriers ont subi un cinquième revers de suite et une neuvième défaite à leurs 10 derniers matchs, vendredi soir. Autrement dit, rien ne va plus.

Face aux Ducs de Longueuil, les Guerriers ont encaissé une défaite gênante de 14-4 au stade Napoléon-Fontaine. 

Le partant Samuel Robichaud (2-4) a connu une sortie très difficile, lui qui a accordé sept points, dont six mérités, en une seule manche de travail.

Joey Mainville a fait mal aux Guerriers avec deux coups sûrs et quatre points produits.

Dans la défaite, Isaac Mailhot-Bérard a produit deux points.

Le lanceur gagnant a été Deric Lamontagne qui, en six manches de travail, n'a accordé qu'un seul point en six manches. Lamontagne est incidemment le fils de Denis Lamontagne, le directeur des opérations baseball des... Guerriers.

Les joueurs de Yannick Parent ont encore commis quatre erreurs.

Avec sept matchs à disputer, les Guerriers (14-21) sont pour ainsi dire assurés de participer aux séries, mais il reste que leur malheureuse séquence a de quoi inquiéter alors que les éliminatoires approchent.

«Moi, je ne suis pas si inquiet, a expliqué Parent. Présentement, il n'y a rien qui fonctionne, c'est vrai. Mais on sait qu'on est capables de jouer du bon baseball, car on l'a prouvé. On va s'en sortir.» 

Les Guerriers recevront le Rocket de Coaticook mardi soir. Le Rocket ne gagne pas souvent, mais il a le numéro des Guerriers avec trois victoires en quatre matchs contre eux. Alexandre Brunelle (4-4) montera sur la butte.