L’archer de Saint-Hyacinthe Étienne Laplante a remporté l’argent dans la catégorie « secteur concentrique, arcs à poulies », chez les garçons de 12 à 14 ans.

Richelieu-Yamaska récolte ses trois premières médailles

La délégation Richelieu-Yamaska a remporté ses trois premières médailles dans le cadre de la 53e Finale des Jeux du Québec, tenue à Thetford Mines.

Résidente de Saint-Joachim-de-Shefford, Éloïse Söderbom a obtenu le bronze au saut en hauteur, à égalité avec sa rivale Bryanna Reid (région Lac St-Louis). Les grands honneurs de la discipline sont revenus à la Montréalaise Laurence Gélinas.

La Joachimienne de 16 ans avait toutefois le triomphe modeste en entrevue avec La Voix de l’Est. «Honnêtement, je m’attendais à ce que le concours soit plus fort. Beaucoup d’athlètes ont fait des sauts similaires. Ce sont surtout les essais ratés qui ont fait la différence.»

«Mais j’étais quand même contente», a ajouté la représentante du club d’athlétisme Adrénaline.

En milieu de soirée, la jeune Söderbom se reposait en vue du relais 4x400m, disputé mardi avant-midi.

Lydie-Anne Poliquin, de Mont-Saint-Hilaire, a terminé deuxième au lancer du disque.

Laplante brise la glace
La toute première médaille de Richelieu-Yamaska a été gagnée en début d’après-midi, alors que l’archer Étienne Laplante a mérité l’argent dans la catégorie «secteur concentrique, arcs à poulies», chez les garçons de 12 à 14 ans. L’athlète de Saint-Hyacinthe s’est incliné devant Elliot Rémillard, un représentant de l’Estrie, en finale.

Étienne s’attendait à offrir de bonnes performances dans le cadre de ces Jeux 2018. «Durant les finales régionales, j’avais fait 100 points de plus que les autres. Donc j’avais quelques attentes», a indiqué l’adolescent de 13 ans. Et après une solide prestation en qualifications, tous les espoirs étaient permis.

Les succès du jeune Laplante sont relativement précoces puisqu’il s’entraîne depuis moins de deux ans. Dire qu’on avait carrément dû le forcer pour qu’il participe à sa première compétition!

Président du club Les Flèches Maska, à Saint-Hyacinthe, Louis-Marie Philie espère que la médaille d’Étienne rejaillira sur une discipline relativement méconnue. « Si ça peut amener plus de jeunes à s’intéresser au tir à l’arc, ou encourager d’autres athlètes à persévérer, c’est tant mieux.»

Du côté des sports collectifs, Richelieu-Yamaska s’est classée 14e en baseball mixte et 16e en volleyball féminin.

Les compétitions du premier bloc d’activités de ces Jeux du Québec s’achèveront mardi.

Selon les résultats disponibles en milieu de soirée lundi, la région Capitale-Nationale survolait toujours le classement avec une récolte de 35 médailles.