Les terrains de golf québécois pourront finalement présenter des événements cet été.
Les terrains de golf québécois pourront finalement présenter des événements cet été.

Reprise des tournois de golf: l’Invitation Bromont sauvée

Martin Ducharme est un homme soulagé: la reprise des tournois sanctionnés par Golf Québec, annoncée lundi, fera en sorte que l’Invitation Bromont, rapidement devenu un événement majeur, pourra avoir lieu.

La troisième édition du tournoi, qui devait être tenu au début juillet, sera finalement présenté du 17 au 19 août au Club de golf du Château-Bromont. L’an dernier, le gagnant chez les hommes (Yohann Benson), comme la gagnante chez les dames (Noémie Paré), ont touché la coquette somme de 10 000 $ chacun.

«Oui, on est soulagés!, a avoué le directeur général du club de Bromont. Le temps de le dire, le tournoi est devenu un incontournable et ça aurait été particulièrement triste qu’on doive l’annuler.»

Ducharme ne serait pas étonné si on enregistrait un record de participation.

«On n’aura pas d’Américains (pour les raisons que l’on sait), mais je m’attends à voir plusieurs Ontariens et les Québécois, en raison du nombre de tournois qu’on a perdu, seront au rendez-vous.»

Ducharme espère même augmenter les bourses. «Nous sommes en discussion avec plusieurs partenaires», a-t-il précisé.

Bien sûr, la distanciation physique de même que les autres règles sanitaires d’usage devront être respectées.

Quelques jours à peine après la présentation de l’Invitation Bromont, le Club du Château-Bromont accueillera le Championnat provincial junior des garçons.

Des pertes

Si Martin Ducharme a réussi à sauver l’Invitation Bromont, il a néanmoins dû faire le deuil de deux tournois : le Championnat mid-amateur et senior du Canada, un gros morceau, ainsi que l’Invitation Graham-Cooke, prévus en août.

Mais il préférait nettement voir le verre à moitié plein plutôt qu’à moitié vide lundi.

«Il n’y a pas si longtemps, on se demandait si on allait jouer au golf cet été. Là, on a la confirmation qu’on pourra présenter notre gros tournoi. Ça fait ma journée!»

Ducharme a enfin confirmé que les clubs de golf fonctionnent à plein régime depuis que le gouvernement a permis aux golfeurs de s’exprimer.

«Ça marche bien ici comme partout ailleurs. Notre industrie a bien réagi face à la crise et nous en voyons aujourd’hui les bénéfices.»