Classé au 26e rang par le Centre de soutien au recrutement de la LHJMQ, le défenseur Félix Paquet est considéré comme un espoir de deuxième ronde pour le repêchage de samedi.

Repêchage de la LHJMQ: une journée importante pour Paquet et Bergeron

L’été dernier, Félix Paquet a été l’un des derniers joueurs à gagner son poste chez les Cantonniers de Magog, au niveau midget AAA. Le moins que l’on puisse dire, c’est que le défenseur bedfordois a beaucoup progressé en l’espace d’une saison. Car samedi, il pourrait bien être sélectionné dès le deuxième tour dans le cadre du repêchage annuel de la Ligue de hockey junior majeur du Québec !

« Je suis un peu stressé. Tu te retrouves un peu dans le néant, tu ne sais pas quelle équipe va te repêcher. Mais ça reste un feeling très agréable », a expliqué Paquet, vendredi après-midi. 

« Le junior majeur, c’est le plus haut niveau de hockey au Québec. J’ai pu profiter d’une bonne structure de développement dans la région, mais c’est bien de récolter les fruits de mes efforts. »

Le Bedfordois est classé au 26e rang par le Centre de soutien au recrutement de la LHJMQ. Le principal intéressé reconnaît qu’il ne s’attendait pas, il y a quelques années, à atteindre un tel statut. 

Paquet a amassé 13 points (dont un but) en 42 matchs et affiché un impressionnant différentiel de +34 lors du calendrier régulier 2018-2019. 

Il a ensuite récolté quatre passes en route vers le championnat des séries, et un but dans le cadre du prestigieux tournoi de la Coupe Telus. On l’a aussi nommé joueur du match dans le camp magogois au terme de la finale perdue en deuxième prolongation contre les Young Nationals de Toronto. 

D’ailleurs, Félix Paquet ne se définit pas comme une défenseur purement défensif. « Je crois que je bouge bien la rondelle. Ma vision du jeu me permet de relancer l’attaque rapidement », a précisé le patineur de 6 pieds 1 pouce et 168 livres.

Entraîneur-chef des Cantonniers, Félix Potvin confirme que le no 4 a fait des pas de géant au cours des derniers mois. « C’est un défenseur très fiable. À 15 ans, on peut déjà l’utiliser pour tuer des pénalités et quand le pointage est serré en fin de match. Il est efficace pour sortir la rondelle de sa zone », a analysé l’ancien gardien de la LNH. 

Paquet aimerait évidemment se tailler une place dans le junior majeur la saison prochaine. Dépendamment des scénarios, il se plairait néanmoins dans un rôle accru à Magog.

Le Bromontois Justin Bergeron s’est dit fébrile à la veille du repêchage de la LHJMQ.

Un beau retour pour Bergeron 

Justin Bergeron s’est également dit fébrile à la veille du repêchage de la LHJMQ, un événement « qu’on attend depuis qu’on est tout petits ».

Malgré une blessure au genou qui l’a tenu à l’écart du jeu durant deux mois, l’arrière bromontois pourrait entendre son nom dès le troisième tour. 

« Je connaissais des bons moments avant de me blesser, donc ça a été un coup dur. Mais je pense que j’ai bien vécu ça. J’ai donné tout ce que j’avais pour revenir à 100 % pour les séries », a-t-il raconté.

Bergeron a obtenu 15 points (dont un but) en 29 matchs de saison, avant d’ajouter trois aides en séries. « Je veux évidemment être reconnu comme un défenseur responsable dans sa zone, mais j’essaie aussi d’apporter ma touche offensive. Et crois que les équipes de la LHJMQ voient justement ça en moi. »

Coach Potvin ajoute qu’avec un gabarit de 5 pieds 11 pouces et 180 livres, Bergeron est capable de s’impliquer physiquement.

Tout comme son coéquipier Paquet, le Bromontois sera l’un des piliers défensifs des Cantonniers s’il demeure au niveau midget AAA l’automne prochain.

Les Harfangs bien représentés

Sur la liste finale du Centre de soutien au recrutement, on retrouve ensuite une douzaine de joueurs des Harfangs midget espoir de l’école du Triolet, dont plusieurs proviennent de la région.

L’attaquant farnhamien Jérémy Duhamel et le défenseur granbyen Adam Emery sont répertoriés pour les rondes 6 à 8. Capitaine des Harfangs, l’attaquant bedfordois Émile Gadoury pourrait être repêché entre le 9e et le 12e tour. Le Farnhamien Lou-Félix Denis, qui évolue également à l’avant, est un candidat potentiel à partir de la 13e ronde.

Parmi les espoirs locaux figurent également trois joueurs issus du hockey scolaire, tous considérés pour la fin de l’encan.

Les attaquants Xavier Baillargeon­, de Shefford, et Christopher Gendron­, de Bedford, portent les couleurs des Gouverneurs juvéniles de l’école secondaire Massey-Vanier, au sein du Réseau du sport étudiant du Québec. De son côté, le défenseur granbyen Louis-Philippe Lacasse représente les Titans de l’école du Verbe Divin. La saison dernière, il évoluait avec la formation M-18, dans la Ligue de hockey préparatoire scolaire. 

Le prolifique Joshua Roy, des Chevaliers de Lévis, devrait être sélectionné au tout premier rang par les Sea Dogs de Saint John. Plusieurs observateurs croient toutefois que Justin Robidas, des Cantonniers, le devancera in extremis.