Tous deux originaires de Bedford, le défenseur Vincent Paquet (à droite) et l’attaquant Émile Gadoury ont respectivement été repêchés par les Foreurs de Val-d’Or et les Tigres de Victoriaville samedi.

Repêchage de la LHJMQ: les Foreurs misent sur Paquet

Le défenseur Félix Paquet a récolté les fruits d’une saison remarquable samedi, à l’occasion du repêchage annuel de la Ligue de hockey junior majeur du Québec. Le natif de Bedford a été sélectionné en deuxième ronde par les Foreurs de Val-d’Or.

Au total, six joueurs originaires de la région ont convaincu une équipe du circuit Courteau.

Paquet a donc été le 24e choix de cet encan 2019, alors que le Centre de soutien au recrutement de la LHJMQ le plaçait au 26e échelon.

« Il y avait une grosse foule et un bel engouement à Québec. Pour tous les joueurs présents au Centre Vidéotron, c'était probablement le plus beau moment d’une jeune carrière », a souligné l’athlète de 15 ans.

Rappelons que Paquet a fait des pas géants après avoir été l’un des derniers joueurs retenus par les Cantonniers de Magog, de la Ligue midget AAA, l’été dernier.

L’arrière bedfordois a récolté 13 points en 42 matchs réguliers, en plus de montrer un spectaculaire différentiel de +34. Au plan collectif, les Cantonniers ont remporté le championnat des séries et atteint la finale de la coupe Telus, qui fait office de championnat canadien.

« Je suis très heureux d’avoir été récompensé pour mes efforts, mais ça reste un rang de sélection. Je dois livrer la marchandise sur la glace au cours des prochaines années. Par contre, je crois pouvoir reproduire cette belle saison. C’est un beau test », a affirmé Félix Paquet.

Directeur général des Foreurs, Pascal Daoust estime d’ailleurs que le patineur de 6 pieds 1 pouce est loin d’avoir atteint son apogée.

« Nous souhaitons qu’il garde son identité. C’est un défenseur capable de bien jouer des deux côtés de la patinoire. Il ne crée jamais de feux d’artifice, mais son jeu est très efficace. Lorsqu’il se retrouve sur la glace, son équipe est entre bonnes mains », a-t-il affirmé en entrevue avec La Voix de l’Est.

Selon Richard Liboiron, dépisteur-chef à Val-d’Or, le jeune Paquet devrait figurer parmi les quatre meilleurs défenseurs de son club au niveau junior majeur.

« C’est un jeune qui a baigné dans un environnement de qualité, avec un ADN d’équipe championne. C’est le genre d’éléments qu’on veut greffer à notre vestiaire, pour aller vers nos propres succès », a ajouté Pascal Daoust.

Puisque les Foreurs souhaitent poursuivre leur ascension, les espoirs de l’organisation devront batailler dur pour mériter un poste l’automne prochain.

Emballé par ce défi, Félix Paquet pourrait néanmoins rejoindre son ex-coéquipier Marshall Lessard et le Granbyen Alexandre Couture en Abitibi.

Le Bromontois Justin Bergeron est heureux de se joindre à l’organisation des Olympiques de Gatineau.

Bergeron en 4e ronde

Autre porte-couleur des Cantonniers, Justin Bergeron a quant à lui « glissé » d’une dizaine de rangs, étant finalement réclamé par les Olympiques de Gatineau au début de la quatrième ronde (56e au total).

« Il n’y a aucune déception de mon côté. Je suis vraiment honoré d’avoir été choisi par les Olympiques. [...] C’est une belle organisation qui a beaucoup de vécu », a assuré le défenseur bromontois.

Bergeron voit également d’un bon œil le fait que la formation gatinoise ait utilisé trois de ses quatre premières sélections afin d’améliorer son futur à la ligne bleue.

« Je pense que c’est une équipe assez jeune, donc il va y avoir des postes disponibles là-bas. Je vais tout faire et m’entraîner le plus possible cet été pour atteindre mon but », a-t-il avancé.

Malgré une blessure importante à un genou, Justin Bergeron a amassé 15 points en 29 matchs la saison dernière.

Une belle récolte locale

Le contingent local est complété par quatre représentants des Harfangs du Triolet au niveau midget espoir.

Le défenseur granbyen Adam Emery a été repêché par le Phœnix de Sherbrooke en cinquième ronde, tandis que les Huskies de Rouyn-Noranda ont choisi le polyvalent en Lou-Félix Denis, de Farnham, lors du septième tour. Du côté des attaquants, le Bedfordois Émile Gadoury (Victoriaville, 9e ronde) et le Farnhamien Jérémy Duhamel (Drummondville 10e) ont entendu leur nom un peu plus tard.

Le bilan est toutefois moins reluisant du côté du hockey scolaire, puisque les espoirs des Gouverneurs de Massey-Vanier (Xavier Baillargeon et Christopher Gendron) et des Titans du Verbe-Divin (Louis-Philippe Lacasse) ont malheureusement été ignorés.

Détenteurs du tout premier choix du repêchage 2019, les Sea Dogs de Saint John ont sélectionné le dangereux Joshua Roy. Justin Robidas (Val-d’Or) et Zachary L’Heureux (Moncton) complètent un trio d’attaquants au sommet du tableau.