Le Canadien Milos Raonic a offert une belle bataille, mais il s'est finalement incliné 6-3, 7-6 (3) devant l'Espagnol Rafael Nadal en huitièmes de finale du Masters de Shanghai jeudi.

Raonic s'incline devant Nadal

Le Canadien Milos Raonic a offert une belle bataille, mais il s'est finalement incliné 6-3, 7-6 (3) devant l'Espagnol Rafael Nadal en huitièmes de finale du Masters de Shanghai jeudi.
L'Espagnol avait perdu ses cinq derniers matchs - 11 sets consécutifs - contre des joueurs du top-10 mondial si on remonte jusqu'en mai dernier.
«J'ai l'impression d'avoir joué de façon très détendue aujourd'hui, a déclaré Nadal. J'ai eu du plaisir.»
Nadal a été rejoint en quarts de finale par Novak Djokovic, qui a facilement pris la mesure de l'Espagnol Feliciano Lopez 6-2, 6-3.
Le Serbe a enregistré sa 14e victoire d'affilée depuis les Internationaux de tennis des États-Unis, et a maintenant gagné 16 sets consécutifs. Il gagne avec tellement d'aplomb depuis la semaine dernière à l'Omnium de Chine qu'il n'a jamais concédé plus que cinq jeux dans un même match.
«Il est déjà le meilleur joueur de tennis de la planète, a noté Lopez en parlant de Djokovic. Ça ne fait aucun doute. C'est très, très évident.»
Après le match, le no 1 mondial a déclaré que même s'il gagne avec aisance en Chine, il croit encore pouvoir améliorer son jeu.
«Je crois toujours que je peux améliorer certains de mes coups, a-t-il confié. Je crois que c'est ce qui me motive le plus. Je veux jouer encore plus.»
Jeudi, alors que 14 des 17 premiers joueurs au monde étaient en action, Andy Murray a préservé les sept balles de bris auxquelles il a été confronté en route vers une victoire à l'arraché de 6-7 (4), 6-4, 6-4 contre le puissant cogneur américain John Isner. Il s'agissait de la neuvième défaite d'affilée d'Isner contre un membre du top-10 mondial.
Entre-temps, le Japonais Kei Nishikori a plié l'échine 7-6 (10), 7-6 (3) devant le Sud-Africain Kevin Anderson, alors que Stanislas Wawrinka a battu Marin Cilic 7-5, 6-7 (7), 6-4.
Tomas Berdych a pris la mesure de Gilles Simon, le finaliste l'an dernier à Shanghai, 6-3, 6-3, tandis que le Français Jo-Wilfried Tsonga a accédé aux quarts de finale en venant à bout du qualifié espagnol Albert Ramos-Vinolas - qui a surpris le Suisse Roger Federer au deuxième tour - en trois manches de 6-7 (5), 7-5, 6-4.