Andrew Ranger portera à nouveau les couleurs de Mopar la saison prochaine.

Ranger: une cinquième saison avec Mopar

Andrew Ranger vient de signer son nouveau contrat avec Mopar, son principal commanditaire. Il fêtera sa cinquième saison d’association avec cette division de Chrysler la saison prochaine en série canadienne de NASCAR.

« Je m’en vais à Toronto où, dans le cadre d’un salon de l’automobile, on va dévoiler les nouvelles couleurs de ma Dodge Challenger, a expliqué le Granbyen. Quand on arrive au mois de mars et que la saison de NASCAR aux États-Unis est commencée, je commence toujours à avoir des fourmis dans les jambes. »

Pour la troisième fois de suite, Ranger a signé une entente d’un an. Il aurait certainement aimé une année de plus, mais il s’en contente.

« Je suis chanceux d’avoir un solide commanditaire qui fait en sorte que je ne me pose aucune question avant et pendant la saison. Et avec les gens de Mopar, il n’y a jamais rien de compliqué. J’aime travailler avec eux. »

Ranger a connu sa saison la plus difficile en série Pinty’s l’an dernier, lui qui a fini septième au classement. Après qu’il en ait particulièrement arraché sur ovale, les gens de son équipe lui ont préparé une nouvelle voiture pour les fois où il va tourner en rond.

« On a vraiment eu de gros problèmes sur ovale la saison dernière et il fallait adresser la question. Honnêtement, ça ne peut pas être pire. Aussi, notre nouveau moteur (développé par Chrysler) aura autant de forces que les autres puisque NASCAR a fini par l’approuver dans son intégralité, sans nous imposer de pénalité. »

Ranger devrait participer à une série d‘essais avant que ne débute la saison, le 20 mai sur le circuit routier du Canadian Tire Motorsport Park de Bowmanville, en Ontario.

Content pour Labbé
À l’heure où on se parle, Andrew Ranger n’a rien de prévu aux États-Unis en prévision de la prochaine saison, lui qui n’a pas couru de l’autre côté de la frontière depuis quelques années. Mais bien sûr, il écoutera si on lui propose quelque chose.

« Quand je vois Alex Labbé en série Xfinity, c’est sûr que ça me donne le goût, a-t-il avoué. Mais je n’ai jamais accepté n’importe quoi et je n’accepterai jamais n’importe quoi juste pour dire que je cours aux États-Unis. Alex a une bonne voiture, il semble bien entouré, et je suis très content pour lui parce que j’ai beaucoup de respect pour la personne et le pilote qu’il est. En ce qui me concerne, la porte est toujours ouverte pour quelque chose d’intéressant. »