Andrew Ranger et son chef d’équipe David Wight (à droite) sont unis par une belle complicité. Au centre, on retrouve Brandon Suk, un mécanicien.

Ranger est au sommet de son art, selon son chef d'équipe

David Wight est le chef d’équipe d’Andrew Ranger, son crew chief comme on dit dans le jargon de la course automobile. Et il est aussi un de ses plus grands fans.

L’Ontarien Wight en est à sa quatrième saison aux côtés de Ranger. Et au fil des ans, les deux hommes ont développé une grande complicité. Une complicité qui n’est pas étrangère aux succès remportés par le pilote originaire de Roxton Pond, qui a d’excellentes chances de mettre la main sur le titre de champion de la série canadienne de NASCAR samedi soir à la piste de Jukasa, en banlieue d’Hamilton.

« Il y a énormément de respect entre nous, explique Wight. Andrew me fait totalement confiance dans la préparation de la voiture et moi, je lui fais totalement confiance dans son pilotage. On est complices, on a du plaisir ensemble et on se respecte. Honnêtement, c’est difficile de demander mieux comme relation chef d’équipe et pilote. »

Wight affirme qu’il n’est pas vraiment surpris par les résultats obtenus par Ranger, qui compte quatre victoires depuis le début de la saison.

« On a travaillé fort sur nos voitures au cours de l’hiver, en particulier sur notre voiture sur ovale, qui en avait arraché énormément la saison dernière. Et Andrew n’a jamais été aussi confiant, il ne m’a jamais semblé autant en contrôle derrière le volant. Il est au sommet de son art. »

Non, Wight ne tarit pas d’éloges envers Ranger. Et il ira même plus loin dans ses commentaires.

« Ne vous y trompez pas, Andrew est l’un des meilleurs pilotes au monde, point. Je sais qu’il est heureux en série Pinty’s, mais je sais qu’il pourrait avoir du succès en série Xfinity et même en Coupe Monster Energy, en particulier sur circuit routier. C’est un privilège de travailler avec lui. »

Andrew Ranger possède une avance de 11 points sur Kevin Lacroix au sommet du classement de la série canadienne de NASCAR.

Le même plan de match

Andrew Ranger possède une avance de 11 points sur Kevin Lacroix au sommet du classement de la série canadienne de NASCAR. Si tout est encore mathématiquement possible pour le pilote de Saint-Eustache, ça va prendre une très mauvaise performance de Ranger ou même un abandon afin qu’il puisse le doubler.

« À mon avis, nous avons eu deux très mauvaises courses cette saison, soit à Trois-Rivières et à Antigonish, reprend David Wight. Et encore là, nous avons fini dans le top 10. Dans cette série, la clé, c’est de rester en piste et d’éviter les grosses malchances. Au final, c’est une série qui récompense la régularité. »

Ranger va s’amener sur l’ovale de ,625 mille de Jukasa après l’avoir emporté à cet endroit au début juin. Bref, il s’y amènera en confiance.

« On ne changera rien à notre plan de match habituel. Ça risque d’être une soirée spéciale, mais il faut garder la tête froide et ne pas céder à l’émotion », termine Wight.