Andrew Ranger avait obtenu la pole lors de la première visite de la série canadienne de NASCAR sur l’ovale de Jukasa l’an dernier.

Ranger à Jukasa : prudente confiance

Pas de doutes, Andrew Ranger aime l’ovale de Jukasa. Après tout, il a fini cinquième lors des deux épreuves de la série canadienne de NASCAR présentées dans la région d’Hamilton la saison dernière.

Mais le Granbyen n’a jamais été aussi prudent dans ses propos que cette année. Et encore une fois, il ne fera pas de grandes prédictions en vue de la course disputée samedi soir.

«On n’a pas eu la chance de tester la voiture sur ovale, ce qui fait que je vais me garder une p’tite gêne encore plus!, a lancé Ranger en riant vendredi soir. Mais je sais que David (Wight, son chef d’équipe) a travaillé fort afin de me fournir un bolide compétitif. Je lui fais confiance.»

Ranger a entrepris la nouvelle saison avec force lorsqu’il est monté sur la deuxième marche du podium au Canadian Tire Motorsport Park de Bowmanville il y a deux semaines. Évidemment, il aimerait poursuivre sur sa lancée.

«Je me sens à l’aise ici à Jukasa. Il y a de la place, c’est moins serré que sur les autres ovales de la série et c’est un très bel endroit. L’an dernier, j’avais même obtenu la pole lors de notre première visite.»

Kevin Lacroix, avec sa première victoire en carrière sur ovale, ainsi que DJ Kennington ont triomphé à Jukasa, un circuit de ,625 mille, en 2018. Jason Hathaway, qui effectue un retour à temps plein en série Pinty’s, avait quant à lui remporté une épreuve en late model en 2017.

«Le nombre de gars qui peuvent gagner ici en fin de semaine est très nombreux, a ajouté Ranger. On n’a même pas parlé d’Alex Labbé, toujours très solide sur ovale, qui n’a pas aimé sa septième place à Bowmanville. Franchement, j’ai l’impression que les amateurs présents ici ce week-end vont avoir droit à un bon spectacle.»

Comme à chaque fois lors des courses présentées sur ovale en série canadienne de NASCAR, les pratiques, les qualifications et l’épreuve auront toutes lieu la même journée.