Patrick Provencher, un des deux joueurs victimes de propos racistes à l’Aréna Jacques-Chagnon dimanche, est le meilleur marqueur des Maroons.

Racisme dans la Ligue senior Richelieu

Ça a brassé dimanche après-midi à l’occasion du match de la Ligue de hockey senior Richelieu opposant le Cuisines Action de Farnham aux Maroons de Waterloo à l’Aréna Jacques-Chagnon.

Ça a brassé, mais pas juste sur la patinoire. En fait, les scènes les plus disgracieuses ont suivi la victoire de 7-3 du Cuisines Action sur les Maroons.

C’est ainsi que deux joueurs de couleur des Maroons, Patrick Provencher et Charles-Alexandre Plaisir, ont été victimes de propos racistes. De la part de partisans du Cuisines Action, clairement, mais aussi, selon les gens des Maroons, de la part de joueurs de Farnham.

« Le racisme dans le sport a été dénoncé une fois et puis une autre au cours des dernières années, a expliqué Miguel Poissant, qui est à la fois joueur et codirecteur général des Maroons. Pourtant, on en a été témoins devant nous en fin de semaine. »

Le match terminé, des partisans du Cuisines Action qui avaient fait le voyage à Waterloo ont invectivé Provencher, le meilleur marqueur des Maroons, et Plaisir. Des joueurs du Cuisines Action en auraient rajouté, ce qui nie toutefois l’entraîneur de Farnham, Patrick Brais.

« Les gars se sont fait traiter de n…, de singes et de mangeux de bananes, a raconté Poissant. Patrick était hors de lui et il a fallu s’y mettre à six pour le calmer ! »

Une réunion des gouverneurs de la LHSR est prévue mardi soir. Poissant a promis que les incidents de dimanche seront amenés dans les discussions.

« On ne peut pas laisser passer ça », a-t-il dit.

Waterloo (7-11-2) et Farnham (12-8-1) risquent fort de se retrouver au premier tour des séries éliminatoires de la LHSR.

Brais: « Nous n’endossons pas »

Les gens du Cuisines Action n’ont pas cherché à nier que certains de leurs partisans avaient tenu des propos inacceptables à l’Aréna Jacques-Chagnon dimanche.

« Il s’est effectivement dit des choses absolument regrettables, a avoué l’entraîneur Patrick Brais. Des choses que nous n’endossons d’ailleurs d’aucune espèce de façon. Mais on a posé des questions, on a parlé à tout le monde et aucun de nos joueurs n’a tenu des propos racistes envers Patrick Provencher et Charles-Alexandre Plaisir. »

Brais a mentionné que le rapport des officiels précise que ce sont bel et bien des partisans qui ont fait preuve de racisme envers les deux joueurs des Maroons.

« Le rapport précise aussi qu’un membre du personnel de soutien des Maroons a asséné un coup de poing au visage à Danyck Calgaro, un de nos joueurs. Ce n’est pas acceptable non plus. »

Un total de 102 minutes de pénalités, dont 68 aux Maroons ont été décernées par les arbitres Jonathan Pomerleau et Anthony Jacques à l’Aréna Jacques-Chagnon dimanche.

« Il y a une rivalité, c’est certain, a repris Brais. Et puisque nous risquons de nous affronter au début des séries, il y a des messages qui se sont passés. »