Danny Gélinas
Bonne chance au hockeyeur Kevin Spinozzi, à la recherche d’un nouveau contrat pour la prochaine saison.
Bonne chance au hockeyeur Kevin Spinozzi, à la recherche d’un nouveau contrat pour la prochaine saison.

Que de bons souvenirs avec l’avocat Claude Picard !

CHRONIQUE / Je vous l’ai mentionné à maintes reprises : ce que j’aime dans la pratique du golf, outre le fait que ce sport nécessite concentration, adresse et précision tout en prenant une marche de santé de quelques kilomètres, c’est de faire la rencontre de gens très intéressants.

Et non seulement les différents parcours de notre belle région offrent-ils des conditions de jeu exceptionnelles, mais la bonhommie affichée par leur vaste clientèle est également propice à la création de nouvelles amitiés, et bien entendu, à de belles confidences…

J’en ai d’ailleurs eu un bel exemple lors des derniers jours.

*****

Quelle belle journée j’ai passée en compagnie du couple formé de Me Claude Picard et de Denise Hooper le week-end dernier !

Résidant aux abords du club Royal Bromont depuis quelques années déjà, l’avocat du prestigieux cabinet Miller Thomson de Montréal et sa conjointe, nouvellement retraitée du domaine du droit elle aussi, sont les parents de l’ex-hockeyeur Alexandre Picard-Hooper, que j’ai côtoyé lors de ma première saison en tant que recruteur avec le Drakkar de Baie-Comeau en 2006-2007.

Dès le premier trou, il va sans dire que la conversation a rapidement dévié vers le hockey et que de souvenirs nous nous sommes remémorés, car en plus d’avoir été un très bon joueur, le jeune Picard-Hooper était un excellent étudiant. Le Canadien de Montréal ainsi que la Brasserie Molson lui avaient d’ailleurs remis conjointement en 2006-2007 les prix d’excellence Guy-Lafleur. Cet honneur est décerné à hockeyeurs-étudiants qui ont fait preuve d’excellence tant au niveau sportif que sur le plan académique.

De plus, toujours en 2006-2007, ses performances sportives également jumelées à ses résultats académiques lui avaient valu le titre de joueur-étudiant de l’année dans la Ligue canadienne de hockey, un honneur qu’il avait déjà raflé au niveau de la LHJMQ.

Après avoir terminé son stage junior avec les Sea Dogs de Saint John, il s’est tourné vers l’Université McGill, où il a étudié dans le domaine de la finance, en plus d’obtenir le titre de joueur de l’année du circuit universitaire Québec-Ontario en 2013 dans l’uniforme des Redmen.

Travaillant aujourd’hui en gestion de patrimoine pour le compte de RBC Banque Royale, il gère les fortunes de plusieurs de ses ex-coéquipiers devenus notamment des hockeyeurs professionnels. Inutile de vous dire que ses parents en sont très fiers, et avec raison.

Mais tout en parlant d’Alexandre et du Drakkar, les noms de plusieurs hommes de hockey ainsi que de certains coéquipiers et/ou amis d’Alexandre et de la famille Picard-Hooper sont revenus sur le sujet, dont les frères Pierre-Marc et François Bouchard, Pierre-Alexandre et Guillaume Parenteau, le gardien Jonathan Cayer (que j’avais personnellement recommandé du temps où je travaillais avec le Rocket de Montréal), l’ex-recruteur Pierre Parent (que je connais depuis plus de 30 ans), Nicolas Robillard (maintenant copropriétaire du Edgar Hyperlodge à Bromont), Alex Lamontagne, l’ex-agent de joueur Enrico Ciccone (lui et son beau-père Serge Clermont furent mes partenaires de golf à Trois-Rivières en compagnie de l’ex-hockeyeur Steve Larouche, devenu par la suite instructeur), etc.

Quelle belle journée j’ai passé en compagnie du couple formé de l’avocat Claude Picard et de sa douce Denise Hooper, les parents de l’ex-hockeyeur Alexandre Picard-Hooper.

D’ailleurs, fait assez ironique, avant de prendre le départ, Claude et moi sommes allés saluer à quelques minutes d’intervalle Pierre Robillard, le père de Nicolas, qui en plus d’avoir été l’un de mes confrères dépisteurs (il a notamment travaillé pour le compte des défunts Fog Devils de St. John’s dans la LHJMQ) est membre au même club de golf que Claude, Denise et moi !

Un bien petit monde…

Dans le temps, leurs enfants respectifs, Alexandre et Nicolas, ont non seulement été des coéquipiers à Baie-Comeau, mais le paternel Claude avait été président et gouverneur des Riverains du Collège Charles-Lemoyne de la Ligue midget AAA, formation pour laquelle les jeunes ont chacun fait leur stage midget !

Sur le tertre du 12e trou, pendant que Claude piquait une petite jasette avec le marshall Alain Balthazard, Denise, aussi sympathique que son époux, me souffla à l’oreille : « Tu sais Danny, tu viens de rendre mon mari heureux ! Car se replonger dans ses souvenirs de hockey, ça lui fait du bien tu ne sais pas comment ! »

« À moi aussi », aurais-je pu lui dire…

Bref, la famille Picard-Hooper, sachez que j’ai vraiment apprécié chacune des minutes de ma ronde en votre compagnie.

Une très très belle journée, que l’on peut reprendre n’importe quand !

*****

Quelques jours auparavant, j’ai eu également le plaisir de jouer une ronde avec un autre hockeyeur, en l’occurrence le défenseur Kevin Spinozzi, qui passe l’été dans la région, lui qui partage un chalet à Bromont en compagnie de son père, mon bon ami Frank Spinozzi.

Si Frank est de retour au Québec après un long séjour à coacher en France, Kevin évalue présentement les différents scénarios qui s’offrent à lui en vue de la prochaine saison.

Malgré une entente verbale avec la formation de Toledo dans la Ligue de la Côte Est — équipe avec laquelle il avait terminé la saison après l’avoir débutée à Bolzano en Italie — l’idée d’un retour en Europe pourrait lui sourire, surtout si la prestigieuse ligue suédoise lui fait des yeux doux.

Kevin est maintenant représenté par l’agent Patrick Sullivan de la firme Laconic Sports & Entertainment de Victoria en Colombie-Britannique, lui qui a longtemps fait partie de l’écurie de Gilles Lupien.

Je le verrais très bien ce Granbyen d’origine avec la formation de MODO, qui vient tout juste de donner une promotion au jeune Fredrik Glader, ex-recruteur à temps partiel des Panthers de la Floride, en le nommant directeur sportif de toute l’organisation qui compte en tout cinq équipes.

Quand on connaît Glader et que l’on sait son affection pour les jeunes vétérans à la défense qui savent bien jouer leur position, je me dis que la venue de Kevin là-bas serait un fit incroyable, d’autant qu’avec MODO, il pourrait devenir un mentor fantastique pour la jeune sensation Mattias Norlinder, de qui dit-on qu’il est « un Victor Hedman format miniature ».

*****

En terminant, sur une note moins sérieuse, voici une petite blague que nous a lancée notre fils. Nous l’avons trouvé tellement bonne sur le coup que je me devais de vous la partager…

C’est l’histoire d’un disc-jockey qui entre dans une fromagerie. En franchissant la porte, il crie : « 1-2-3 tout le monde, on fait du brieeeeeeeeeeeeeeeeeee ! »