Maxime Beaudoin (à gauche) et Jérémy Laperle ont disputé leur dernier match de saison régulière avec les Guerriers junior élite, vendredi. Âgés de 22 ans, ils ont reçu un cadre souvenir.

Quatre Guerriers reçoivent des bourses

Les Guerriers junior élite de Granby ont récompensé deux joueurs ayant disputé, vendredi, leur dernier match de saison régulière avec l'équipe. Lors de cette « soirée reconnaissance », quatre bourses d'études ont aussi été remises, une première pour l'organisation.
Maintenant âgés de 22 ans, l'âge maximal au niveau junior élite, le lanceur Jérémy Laperle et le voltigeur Maxime Beaudoin ont reçu un cadre souvenir. Beaudoin a aussi obtenu une bourse de 750 $ puisqu'il poursuit des études en génie civil.
Le joueur de premier but David Gauthier - classé au troisième au chapitre des points produits dans la Ligue de baseball junior élite du Québec (LBJEQ) -, le lanceur Guillaume­ Beaudry et le joueur d'avant-champ Jake Robinson ont tous trois reçu une bourse de 500 $. 
Gauthier retournera étudier dans un collège du Colorado où Beaudry­ le rejoindra pour entamer ses études en psychologie sportive, concentration baseball. Il espère se tailler une place au sein de l'équipe de baseball de l'établissement, comme c'est le cas pour Gauthier, précise le président des Guerriers, François Giasson. Gauthier­ et Beaudry rejoindront néanmoins l'alignement granbyen en cours l'été prochain. 
Notons que huit autres bourses - dont deux d'une valeur de 1000 $ - seront remises lors des deux premiers matchs à domicile des séries éliminatoires.
Uniques
Le montant des bourses dépend de l'implication des commanditaires approchés par M. Giasson. Chacune est personnalisée. Par exemple, il a approché une firme de génie civil de Granby pour la bourse de Maxime Beaudoin puisqu'il s'agit de son champ d'études. 
Aux différentes bourses s'ajoute l'opportunité de visiter l'entreprise qui les commandite. 
M. Giasson a lancé ce programme de bourses cette année afin d'aider les joueurs dans la poursuite de leurs études. « C'est ça, ma mission. Je veux que les jeunes sortent éduqués. Pendant qu'ils jouent, je veux qu'ils représentent bien Granby et, après ça, je veux qu'ils sortent avec une formation. [...] Je leur ai demandé de me donner leur relevé de notes et de me dire dans quoi ils se dirigeaient. »
Il est ainsi parti à la recherche de soutien parmi la communauté d'affaires. 
Sur les 18 joueurs de l'équipe, 12 auront au final reçu une bourse. Quatre athlètes, dont Jérémy Laperle, ne sont pas inscrits à l'école en septembre prochain, tandis que deux autres n'ont pas fourni leurs relevés de notes. « S'ils n'ont pas fait d'efforts pour envoyer leur résultat scolaire, je ne ferai pas l'effort d'aller chercher des bourses pour eux. »
L'effort en vaut pourtant le coup, renchérit-il. « Il y en a un qui est tellement content qu'il a dit que, avec cet argent-là, il va pouvoir continuer à aller deux autres semestres à l'école. C'est le fun d'entendre ça. Ce ne sont pas tous des joueurs qui ont beaucoup d'argent. On ne pensait pas que c'était si apprécié ça, mais j'ai vu des larmes. Ça a fait mon bonheur, ça vaut la peine d'aller chercher des commanditaires pour ça. »
Selon François Giasson, les Guerriers seraient la seule organisation de la LBJEQ à offrir de telles bourses.