Maxence Parrot a gardé le meilleur pour la fin à l’épreuve de slopestyle à PyeongChang. Et à l’issue d’une descente parfaite lors de la troisième et dernière manche de la finale, le Bromontois a mérité l’argent.

Parrot : «Mon cœur battait très fort»

« C’est ma première médaille olympique ! Enfin, je l’ai ! »

Maxence Parrot a gardé le meilleur pour la fin à l’épreuve de slopestyle à PyeongChang. À l’issue d’une descente parfaite lors de la troisième et dernière manche de la finale, le Bromontois a mérité l’argent.

Car avouons-le, les choses ne regardaient pas particulièrement bien pour Parrot après la deuxième manche, lui qui était classé 10e sur 12. Il avait notamment chuté lors de chacune de ses fins de parcours.

Mais l’athlète de 23 ans s’est montré sous son meilleur jour lorsque ça comptait le plus. Il a toutefois dû se parler avant de s’élancer pour la descente ultime.

« J’étais tombé deux fois et j’étais stressé, j’avais beaucoup de pression, mon cœur battait très fort, a-t-il expliqué. Je me suis dit: “’Celle-là, Max, c’est la bonne ! Vas-y!”’ Et je me suis rappelé que lorsque j’ai commencé à pratiquer mon sport, à l’âge neuf ans, j’étais loin de penser que je me retrouverais aux Jeux olympiques un jour. Car juste d’être ici, c’est extraordinaire ! »

Les observateurs étaient inquiets en voyant Parrot chuter deux fois.

Le week-end prochain, Maxence Parrot participera à la compétition de Big Air, qui est sa spécialité.

« C’est pas compliqué, ça me prenait une descente parfaite pour finir, a repris celui qui avait fini cinquième en slopestyle aux Jeux de Sotchi en 2014. C’est ce que ça me prenait et c’est ce que les juges voulaient. Pour y parvenir, j’ai décidé d’opter pour une descente un peu plus facile. Et elle a été parfaite de A à Z ! »

L’Américain Redmond Gerard a remporté l’or alors que le Canadien Mark McMorris, lui, a enlevé le bronze. Parrot avait précédemment obtenu le meilleur pointage lors des qualifications.

« D’être sur le podium en compagnie de mon ami Mark, c’est merveilleux ! a-t-il repris. À Sotchi, il y avait un Canadien sur le podium. Là, il y en a deux. Peut-être qu’à Pékin, il y en aura trois ! »

Pour ceux qui se demandaient s’il avait l’intention de poursuivre après Pyeongchang…

La finale de slopestyle a été présentée par temps froid (moins 13 degrés) et sous des vents qui ont semblé indisposer pour la peine les compétiteurs.

« Je suis très content ! Une médaille olympique, c’est gros. Je peux dire mission accomplie. »

Big Air
Le week-end prochain, Maxence Parrot participera à la compétition de Big Air, qui est sa spécialité. Les attentes seront encore élevées.

« Je vais faire de mon mieux. C’est certain que je vais faire de mon mieux », a-t-il conclu avant d’aller festoyer un peu.