Les JO en bref

LES QUÉBÉCOIS EN ACTION

- Samedi

Patinage de vitesse longue piste, départ groupé hommes, 6h* : Olivier Jean (Lachenaie)

Hockey masculin, match pour la médaille de bronze c. République tchèque, 7h10 : Marc-André Gragnani (Montréal), Maxim Lapierre (Saint-Léonard), Maxim Noreau (Montréal), Kevin Poulin (Montréal)

Bobsleigh à quatre, descentes 3 et 4, à compter de 19h30 : Samuel Giguère (Sherbrooke, réserviste)

- Dimanche

Ski de fond, 30 km femmes, 1h15 : Cendrine Browne (Saint-Jérôme), Anne-Marie Comeau (Saint-Ferréol-les-Neiges)

*heure du Québec

***

TABLEAU DES MÉDAILLES

Pour consulter le tableau des médailles en temps réel, cliquez ici

***

LA RECOMMANDATION

«Conseil de voyage : les Allemands au Canada doivent faire preuve de beaucoup d’empathie. Soyez gentils, ne jubilez pas, faites des câlins et payez des tournées de chocolat chaud. Imaginez comment vous vous sentiriez si le Canada nous battait au soccer» — conseil publié par le ministre allemand des Affaires étrangères sur son compte Twitter quelques heures après la victoire de l’Allemagne sur le Canada au hockey

***

ILS ONT DIT...

«Nos skis ressemblaient à des fusées aujourd’hui. J’avais un plan et je l’ai exécuté, et j’étais tellement excitée... Je finis avec la médaille d’or au cou et ma meilleure amie, “Brit”, est sur la deuxième marche du podium. C’est une sensation incroyable!» – Kelsey Serwa. La Canadienne a mis la main sur l’or en ski cross féminin, jeudi, elle qui avait remporté l’argent à Sotchi, en 2014.

-----

«Ça n’aurait pu être mieux. Terminer deuxième derrière ma meilleure amie, c’est comme un rêve devenu réalité.» – Brittany Phelan. La Québécoise a terminé derrière Kesley Serwa pour remporter l’or du ski cross.

-----

«Le 1500 mètres avait été une victoire et un soulagement. Je suis excité d’obtenir celle-là.» – Kjeld Nuis a enlevé vendredi le 1000 mètres en patinage de vitesse longue piste. Le Néerlandais, qui avait enlevé le 1500 mètres la semaine dernière, est devenu le premier patineur à obtenir deux médailles d’or à l’Ovale de Gangneug.

-----

«Le meldonium, c’est l’aspirine chez nous, c’est ce qu’on croit, et surtout en curling... Un cas spécial comme celui-là, ça peut arriver à chaque nation» – Gian-Franco Kasper, au sujet de l’exclusion pour dopage du curleur russe Alexander Krushelnitsky, médaillé déchu du bronze en double mixte. Membre du CIO et président de la Fédération internationale de ski, le Suisse doit se prononcer sur une éventuelle levée de la suspension de la Russie.

-----

«Sur le coup, c’était un peu chiant, voire un peu humiliant. Maintenant, c’est passé, on n’a pas d’autre choix que de l’accepter, mais bien sûr que ça restera toujours un truc dont je n’ai pas forcément envie de me rappeler» – la patineuse artistique Gabriella Papadakis, dont le costume s’est décousu lors du programme court de la compétition de danse sur glace, dimanche. Elle a expliqué vendredi que cette même robe lui avait déjà joué des tours aux Championnats d’Europe, à la mi-janvier. «On s’est dit : “On ne va pas prendre de risques, on va la coudre”. On l’a cousue, mais ça n’a pas suffi.» Papadakis et son partenaire Guillaume Cizeron ont été privés par 79 centièmes de points de la couronne olympique par les Canadiens Tessa Virtue et Scott Moir.

-----

«Le 1500 mètres avait été une victoire et un soulagement. Je suis excité d’obtenir celle-là.» – Kjeld Nuis a enlevé vendredi le 1000 mètres en patinage de vitesse longue piste. Le Néerlandais, qui avait enlevé le 1500 mètres la semaine dernière, est devenu le premier patineur à obtenir deux médailles d’or à l’Ovale de Gangneug. Et son doublé 1000 m/1500 m est le premier depuis celui de Gaétan Boucher en 1984 à Sarajevo.

***

DE L'OR... ET UN DÉBOIRE

La victoire de la Russe Alina Zagitova en patinage artistique, la première médaille d’or de la délégation des Athlètes olympiques de Russie (OAR) depuis le début des Jeux, a été balayée par le cas de dopage touchant une bobeuse russe, vendredi, à la veille de la décision du CIO sur la réintégration éventuelle du pays. Ironie de l’histoire, c’est juste avant que les patineuses russes Zagitova et Evgenia Medvedeva ne reçoivent leurs médailles sur le podium de patinage artistique que le cas a été annoncé... Le produit incriminé est le trimétazidine, médicament utilisé pour prévenir les angines de poitrine ou une baisse de l’acuité visuelle. L’équipage russe avait terminé 12e.  AFP

***

PAS DE QUATUOR CANADIEN SUR LE PODIUM EN CURLING

Il n’y aura aucun quatuor du Canada sur le podium de curling pour la première fois depuis la réintroduction de la discipine au programme olympique en 1998. L’Albertain Kevin Koe s’est en effet incliné 7-5 face au Suisse Peter de Cruz lors du match pour la médaille de bronze en curling masculin, vendredi. Rachel Homan n’était pas parvenue à se qualifier pour la ronde des médailles en curling féminin. «Nous nous sentons découragés, déçus», a admis le Canadien Brent Laing. «Ce n’est pas de cette façon que ça devait se passer, ce n’est pas ce que nous avions prévu, mais la meilleure équipe a gagné aujourd’hui et malheureusement, ce n’était pas la nôtre.»  «Nous avons été très chanceux qu’ils n’aient peut-être pas joué leur meilleur match et que nous ayons eu un bon match», a déclaré Cruz. «Ce fut suffisant pour gagner.» John Morris et Kaitlyn Lawes ont toutefois remporté la médaille d’or en double mixte, nouvelle discipline qui a fait son entrée dans la grande famille olympique à PyeongChang.  La Presse canadienne

***

L’AUTRICHE, REINE DE LA MONTAGNE

Forcément déçue par le tour du chapeau raté de son champion Marcel Hirscher, privé jeudi d’une troisième médaille d’or à PyeongChang, l’Autriche s’est consolée vendredi en soulignant qu’elle était assurée d’être la première nation au classement des épreuves alpines aux JO. «C’est quelque chose d’important pour nous», a confié Peter Schröcksnadel, le patron de la puissante Fédération de ski ÖSV, porte-étendard du sport autrichien. Avec trois médailles d’or (géant, combiné et super-G) et sept médailles au total, avec la médaille d’argent remportée vendredi dans la nouvelle discipline de slalom parallèle par équipes (derrière la Suisse et devant la Norvège), l’Autriche finit première de ce classement particulier.  AFP

***

LES BOTTES DE HIRSCHER AU MUSÉE OLYMPIQUE

L’Autrichien Marcel Hirscher a fait don au Musée olympique de Lausanne des bottes qui lui ont permis de devenir champion olympique de combiné et de slalom géant. Les objets cédés rejoindront les pointes du sprinteur américain Jesse Owens, quadruple champion olympique en 1936 à Berlin, le maillot de la Portugaise Rosa Mota, championne olympique du marathon à Séoul en 1988, ou encore les trois médailles d’or de Jean-Claude Killy remportées en 1968 aux JO d’hiver de Grenoble. Hirscher aurait pu rejoindre Killy et son compatriote Toni Sailer (1956), les deux seuls skieurs alpins trois fois dorés lors d’une même édition des JO, mais il est sorti jeudi dans la première manche du slalom. Le Norvégien Aksel Lund Svindal, champion olympique de descente, a également fait don de ses bottes au Musée olympique. Alexis Pinturault a de son côté offert la combinaison avec laquelle il a remporté la médaille d’argent du combiné. «Cela fait plaisir de représenter le monde du sport et de faire partie de ces athlètes qui ont marqué les Jeux. Je suis fier de remettre cette combinaison», a déclaré le Français, également médaillé de bronze en slalom géant. Le musée olympique «pourra également exposer un maillot de l’équipe coréenne unifiée qui a participé au tournoi féminin de hockey sur glace et signé par l’ensemble des joueuses nord et sud-coréennes», a indiqué Yasmin Meichtry, responsable du patrimoine au CIO. La participation de cette équipe unifiée, signe de détente entre les deux Corées, «est un symbole fort de ces JO, qui montre que le sport fait tomber les barrières».  AFP