Ivanie Blondin

Blondin et le Canada terminent quatrièmes à la poursuite féminine

Ivanie Blondin devra encore patienter avant de gagner une médaille olympique.

À sa troisième épreuve à PyeongChang, la patineuse de vitesse sur longue piste d’Ottawa a terminé au pied du podium, mercredi, devant se contenter du quatrième rang à la poursuite féminine par équipe. Ses coéquipières Josi Morrison, Isabelle Weidemann et elle ont été devancées de justesse par la formation américaine lors de la finale B.

L’écart au fil d’arrivée? Seulement 45 centièmes de seconde. Et dire que les États-Unis possédaient à mi-chemin des six boucles une avance de trois secondes. Le Japon a gagné l’or, laissant l’argent aux Pays-Bas.

La déception était visible sur le visage des quatre athlètes canadiens. Particulièrement Blondin, qui avait terminé cinquième et sixième respectivement lors du 5000 m et 3000 m plus tôt durant les Jeux. La patineuse franco-ontarienne espérait gagner une médaille dans chaque épreuve.

«Ça arrive des fois des déceptions. C’est arrivé ce soir à nous autres, a dit Blondin, entourée de ses coéquipières sur les ondes de Radio-Canada. On doit garder le moral et rester fortes. Il y a quatre ans, je ne pensais pas qu’on serait ici aujourd’hui. Donc, je suis fière de notre équipe.»

Le Canada a gagné deux médailles en poursuite sur le circuit de la Coupe du monde.

Quant à Blondin, elle obtiendra une dernière occasion de monter sur le podium. Elle fait partie des favorites en vue du départ groupé présenté samedi.

La femme âgée de 27 ans a remporté le titre mondial de cette épreuve spectaculaire en 2016.