Le Canada a remporté la médaille d'or lors de ses deux dernières participation aux Jeux olympiques.

PyeongChang prie la LNH de revoir sa position

Le président du comité organisateur des Jeux olympiques d'hiver de 2018 espère toujours que la Ligue nationale de hockey (LNH) change d'avis et y envoie ses meilleurs joueurs.
« Je ne pense pas qu'ils aient pris une décision finale encore, a indiqué lundi Hee-Beom Lee, lors d'une conférence de presse. Il y a encore du temps pour reprendre les négociations [sur la participation des joueurs de la LNH aux JO de PyeongChang]. »
Le mois dernier, le circuit Bettman a annoncé qu'il ne stopperait pas ses activités pour permettre à ses meilleurs éléments de prendre part aux JO, qui seront disputés du 9 au 25 février, après avoir participé aux cinq derniers. Le commissaire adjoint Bill Daly a réitéré la position de la ligue la semaine dernière, bien que le président de la Fédération internationale de hockey (IIHF), René Fasel, eut déclaré que son organisation tentait toujours de trouver une solution pour faire venir les plus grandes vedettes de son sport en Corée du Sud.
Lee et Fasel se sont rencontrés à Paris, lundi, en marge du Championnat du monde, afin de discuter de ce dossier.
« J'ai eu une rencontre très fructueuse avec René Fasel pendant le petit-déjeuner et j'ai aussi rencontré plusieurs dirigeants du hockey européen, a déclaré Lee. L'IIHF et le comité organisateur des Jeux de PyeongChang sont sur la même longueur d'onde. »
Il espère que de nouvelles négociations avec la LNH pourront porter fruit.
« Je suis prêt à rencontrer une délégation de la Ligue nationale de hockey quand bon leur semble, a affirmé Lee. Récemment, je les ai rencontrés à PyeongChang. [...] Je les ai aussi rencontrés à New York. Il n'y a rien de conclu tant que ce n'est pas terminé. »
Le président du Comité international olympique, Thomas Bach, a aussi donné son appui aux efforts du comité organisateur et de la fédération.
« J'ai discuté avec lui par téléphone la semaine dernière, a expliqué Lee. Nous sommes très ouverts à reprendre les discussions. Nous discutons non seulement avec l'IIHF, mais également avec le CIO dans ce dossier. »