Jean-Philippe Grégoire (au milieu), président de la Classique de hockey scolaire, en compagnie des organisateurs Dominic Fontaine et Nancy Gauthier

Prêts pour la Classique de hockey scolaire

La 5e Classique de hockey scolaire a été lancée mercredi soir. Le comité organisateur poursuit sur sa lancée et promet de faire du plus gros tournoi scolaire au Québec un événement incontournable.

Les catégories M-12 mineur et majeur, M-13, M-14, M-15 mineur et majeur, M-17 et M-18 seront représentées par 1000 joueurs âgés de 9 et 18 ans.

Ceux-ci disputeront un total de 113 parties du 24 au 28 avril au centre sportif Léonard-Grondin.

Pas moins de 60 équipes provenant de 26 écoles du Québec et des États-Unis s’affronteront pour marquer la fin de leur saison respective.

Selon Jean-Philippe Grégoire, président de la Classique, le comité organisateur a même dû refuser des inscriptions en raison de la popularité croissante du tournoi.

« On vise environ 56 équipes parce qu’on veut que ça reste à l’aréna de Granby », explique M. Grégoire.

Selon lui, la Classique est l’équivalent du Tournoi international bantam de Granby en termes d’engouement et de retombées.

Sept équipes des Titans du Verbe Divin évolueront à domicile dans le cadre de la Classique granbyenne.

Les Gouverneurs juvéniles de Massey-Vanier ne seront toutefois pas présents. Ils représenteront plutôt la région au championnat provincial du RSEQ, tenu à Québec.

Afin de faire de ce tournoi un événement convoité, le comité mise une fois de plus cette année sur la présence d’un chansonnier les vendredis et samedis et sur le service de navette pour transporter les joueurs et leurs familles. Un kiosque Bauer/CCM sera aussi aménagé pour ceux qui voudront essayer des bâtons et des patins.

« Le fait que tous les matchs se déroulent au même endroit, ça amène une intimité. C’est un party », souligne M. Grégoire.

L’événement peut aussi compter sur le soutien des partenaires et des 85 parents bénévoles qui s’impliquent durant quatre jours.

C’est entre autres grâce aux partenaires que le tournoi pourra remettre une collation aux joueurs après chaque match, une nouveauté cette année.

Les profits du tournoi sont redistribués à des organisations qui œuvrent pour la jeunesse de la région, comme la Fondation Je pars du bon pied. Les quatre éditions ont permis de remettre 75 000 $ dans la communauté.

Recrutement

Selon Dominic Fontaine, qui a été l’entraîneur associé pendant quatre ans pour les Titans M-12 et M-13, il n’est pas du tout difficile de motiver les troupes, même si la saison tire à sa fin.

« Il y en a pour qui la saison est finie depuis 2-3 semaines, mais le fait que ça se passe chez nous et qu’il n’y a pas beaucoup matchs dans la région pour les Titans, c’est la cerise sur le sundae », affirme M. Fontaine.

Par ailleurs, l’aspect du recrutement est une autre source de motivation pour les jeunes du M-18. Des recruteurs des niveaux collégial et midget AAA assisteront aux matchs de la Classique. Il s’agit donc d’une belle occasion de se démarquer.

Dominic Fortin est aussi l’un des organisateurs du tournoi. Il perçoit la Classique comme une manière de bien terminer la saison, qu’elle ait été bonne ou mauvaise.

« Dans une bonne année, tu t’en sers pour souder encore plus les troupes, alors que pour une année en dents de scie c’est une bonne occasion de racheter », fait-il valoir.

Les joueurs locaux éprouvent un mélange de nervosité et de fébrilité à l’idée de jouer devant leur famille.

La Classique de hockey scolaire a été créée en 2015 par un groupe de parents qui s’est donné comme mission de promouvoir le hockey scolaire et de faire vivre une belle expérience aux joueurs, entraîneurs, parents et bénévoles.