Le président du tournoi, Jocelyn Bélisle, le président d’honneur, Steve Charbonneau, et le vice-président, Martin Bazinet

Près de 800 pee-wee s'amèneront à Waterloo

Il y aura de l’action à Waterloo du 13 au 26 janvier, alors que la municipalité accueillera 800 jeunes joueurs de 44 équipes de hockey pee-wee qui feront la route de partout au Québec, mais aussi de l’Ontario et des États-Unis pour la 46e mouture du Tournoi national de hockey pee-wee de Waterloo.

Le tournoi accueillera des formations de calibre AAA, AAA relève, AA, BB, A, et B. La catégorie scolaire n’a pas été reconduite cette année faute d’un nombre suffisant d’inscriptions.

Le président d’honneur pour cette édition est l’ancien joueur de football Steve Charbonneau, qui, comme le tournoi, a soufflé 46 bougies cette année.

« Ça me fait toujours plaisir de contribuer au rayonnement d’un événement comme celui-là à travers le Québec. Je suis de la région, je suis fier de la région et je suis aussi fier des gens qui s’impliquent dans notre région », a souligné le résident de Bromont.

Il a aussi profité de sa tribune pour rappeler l’importance des études.

« Les études en premier, le sport en deuxième. Quand ils auront terminé leur carrière dans le sport, ils seront sur le marché du travail. Il faut les encourager à lâcher leurs appareils électroniques et à aller jouer et faire du sport. »

À l’aube de son dernier tour de piste comme président du tournoi, Jocelyn Bélisle se dit fébrile, comme si c’était son premier.

« L’organisation d’un tournoi, c’est un défi. On est un peu stressé parce qu’on sait quand ça commence, mais on ne sait pas exactement comment ça va se passer. C’est ça la beauté d’une organisation comme ça », a-t-il déclaré en marge de la conférence de presse tenue au deuxième étage de l’aréna Jacques-Chagnon de Waterloo.

Soirées thématiques

Le jeudi 16 janvier aura lieu la soirée thématique du Phœnix de Sherbrooke, lors de laquelle plusieurs anciens joueurs qui ont évolué ici en 2014, dont Xavier Parent, Samuel Poulin — premier choix des Penguins de Pittsburgh au repêchage de 2019 — et les jumeaux Anctils, assisteront au match qui impliquera leur équipe de l’époque, les Conquérants des Basses-Laurentides. Les Conquérants affronteront une équipe de Sherbrooke.

Le lendemain, ce sera au tour de Jarome Iginla d’être sous les projecteurs. La légende la LNH sera de nouveau présent à titre d’entraîneur pour un de ses enfants.

Souhait et recommandation

Le président sortant n’a qu’un souhait pour la suite des choses : que le tournoi continue sur son aire d’allée.

« Nous sommes une organisation qui a maintenant une réputation, une crédibilité certaine. On est un des tournois les plus importants au niveau de la classe AAA, le recrutement des bénévoles me surprend, le tournoi se renouvelle », a fait valoir Jocelyn Bélisle.

Un projet est sur la table pour qu’il y ait, au cours des prochains mois, des regroupements d’associations de hockey mineur entre Waterloo et Bromont. Cette association permettrait une expansion du tournoi en ajoutant un deuxième aréna à l’événement pour les prochaines moutures.

La députée fédérale de la circonscription de Shefford, la bloquiste Andréanne Larouche, a souligné l’implication des parents dans le sport mineur et y est allée d’une recommandation.

« Notre Sainte-Flanelle, le CH, ne va pas très bien en ce moment, alors la meilleure solution pour nous reconnecter avec notre sport national pendant les deux semaines du tournoi de Waterloo, c’est de venir assister aux parties ici. »