Peter Polansky estime avoir joué du tennis solide face à Benjamin Becker.

Polansky surprend Becker!

On l'attendait avec impatience... mais on ne l'aura pas vu jouer longtemps. Le favori Benjamin Becker, 53e joueur mondial, s'est fait indiquer la porte de sortie du Challenger Banque Nationale de tennis dès son premier match, ce matin, lorsqu'il s'est incliné devant l'Ontarien Peter Polansky en des manches de 6-2 et 7-6 (7).
La victoire avait une saveur très particulière pour Polansky, qui en est à son premier tournoi comptant au classement de l'ATP après une absence de 10 mois en raison d'une blessure à un poignet.
«C'est l'fun, c'est vrai!, a lancé Polansky. Je n'ai pas joué incroyablement bien, mais j'ai joué du tennis solide. J'ai profité de ses erreurs et c'est ce qui a fait la différence.»
Polansky, 27 ans, est venu à Granby une fois et puis une autre. Sa meilleure performance remonte à 2009, alors qu'il avait atteint les demi-finales.
«C'est un bon départ. Battre le favori et un joueur bien classé à mon premier match après une si longue absence,  c'est très encourageant.»
Peu après, Françoise Abanda, demi-finaliste l'an dernier, s'est inclinée en deux petites manches devant la Japonaise Akari Inoue. Le match avait été interrompu tard hier soir en raison de la pluie.
Tous les détails dans La Voix de l'Est de jeudi.