Lucy Deslauriers a remporté les épreuves de la Classique FEI, vendredi, et du Grand prix Québec original, dimanche (photo). Elle est de retour avec son cheval Hester et le duo est à surveiller.

Plusieurs noms à surveiller à l’International Bromont

Les compétitions de l’International Bromont reprennent au parc équestre olympique de Bromont, jeudi. Des parcours relevés et des bourses importantes attendent les cavaliers et leur monture pour ce deuxième bloc qui se termine ce dimanche.

Encore une fois, Lucy Deslauriers, fille du Bromontois Mario Deslauriers, est une cavalière à surveiller. C’est elle qui a remporté les épreuves de la Classique FEI, vendredi dernier, et le Grand prix Québec original de dimanche. « Elle est définitivement une cavalière de talent qui a un excellent partenariat avec son cheval Hester, expose Alexandra Hill, responsable des communications de l’International Bromont. C’est vraiment une très belle équipe qu’ils forment ensemble. »

L’Irlandais Conor Swail a décidé de prolonger son séjour à Bromont. Il s’est fait remarquer dans les épreuves internationales la semaine dernière.

« On a François Lamontagne qui, en 2017, au Royal Winter Fair, a été le meilleur Canadien avec sa jument Chanel du Calvaire. Il a passé beaucoup de temps à développer cette jument pour concourir au niveau international. Il est un cavalier de talent qui peut nous réserver de belles surprises. »

Cormac Hanley, Jonathan McCrea et Jill Henselwood sont également des cavaliers qui risquent d’impressionner les spectateurs. « Jill a un jeune cheval. Quand elle monte, elle a un plan, des objectifs. C’est quelqu’un qui va accomplir ce qu’elle s’était promis. Ça va être intéressant. »

Santé des chevaux
Les juges et les vétérinaires ont leur mot à dire sur la participation des chevaux aux épreuves. Ceux-ci étaient d’ailleurs évalués, mercredi, afin de s’assurer de leur bonne santé. Le nombre de chevaux participants a ensuite pu être confirmé pour les épreuves de la FEI, qui se déroulent du jeudi au dimanche. Dimanche seulement, le total des bourses remises au top 12 du Grand prix International Bromont atteint 132 000 $. À noter que les parcours du manège international sont conçus par Michel Vaillancourt, médaillé d’argent aux Olympiques de 1976 pour le Canada.

Les spectateurs, adultes comme enfants, auront une fois de plus de quoi animer leur journée partout sur le site jusqu’à dimanche. En plus des épreuves internationales et nationales, deux autres manèges accueillent des épreuves de plus jeunes couples de cavaliers et de chevaux. Sans oublier les 25 kiosques, la mini-ferme et les jeux gonflables pour distraire les enfants.