Le défenseur Nicolas Nadeau a récemment écopé en raison du surplus de joueurs de 20 ans chez les Inouk.

Plusieurs dossiers en suspens chez les Inouk

Même si les Inouk surfent actuellement sur une séquence de sept victoires consécutives, Patrice Bosch a assurément de quoi s’occuper l’esprit ces derniers temps. En plus du Défi mondial junior A qui approche à grands pas, quelques dossiers demeurent en suspens autour de l’équipe.

À commencer par celui des joueurs de 20 ans. Maintenant que tous ses vétérans sont en santé, Bosch doit en retrancher un avant le début de chaque match afin de respecter la réglementation de la Ligue de hockey junior AAA du Québec (LHJAAAQ). Le défenseur Nicolas Nadeau et l’attaquant Laurent Minville ont notamment écopé.

L’entraîneur-chef et directeur général des Inouk désire avoir toutes les cartes en main en vue de la date limite des échanges, fixée au 10 janvier prochain.

« Dépendamment des transactions qu’on va effectuer, on va peut-être avoir besoin de trois ou quatre défenseurs (de 20 ans). On va aussi tenir compte des blessures et de tout ce qui pourrait se passer d’ici là », a expliqué Bosch.

Ce dernier reconnaît que la situation pourrait éventuellement faire des mécontents. « Si ça cause des problèmes, on va simplement échanger ou libérer un joueur », a-t-il assuré.

Notons que le retour de Raphael Bouchard a ajouté une arme supplémentaire dans l’arsenal granbyen, tandis que Félip Bourdeau (blessé à une cheville) a recommencé à patiner cette semaine.

Maintenant que tous ses vétérans sont en santé, Patrice Bosch doit en retrancher un avant le début de chaque match afin de respecter la réglementation de la LHJAAAQ.

Toujours pas de capitaine

Par ailleurs, les Inouk évoluent toujours sans capitaine. Bosch avait sondé sa troupe à ce sujet avant le début de la saison, mais puisqu’aucun candidat ne s’est véritablement détaché, il s’était donné jusqu’à la mi-octobre pour remettre le « C ». Mais sa décision se fait toujours attendre...

« On en a reparlé un peu en octobre et on a jugé que ce n’était pas nécessairement important de trancher là-dessus. Que ça irait peut-être avant les Fêtes, ou même après. Je ne sens pas que ça dérange personne », a indiqué le DG des Inouk.

« C’est sûr qu’à l’approche des séries, il va falloir s’assurer d’avoir un capitaine. Mais, honnêtement, je mentirais en disant que je n’ai pas déjà une bonne idée avec les gars en place… »

À l’heure actuelle, Anthony Chicoine, Louis-Philippe Denis, William Leblanc et Minville portent le titre d’assistant-capitaine.

Une séquence impressionnante

Patrice Bosch ne sera pas derrière le banc dimanche, alors que les Inouk affronteront le Collège Français à Longueuil. Il sera plutôt de passage à Etobicoke, dans la région de Toronto, où se déroulera le camp de sélection d’Équipe Canada Est.

Bosch dirigera à nouveau cette formation dans le cadre du Défi mondial junior A, qui aura lieu en Alberta à la mi-décembre. Les attaquants des Inouk Thomas Caron et Nicolas Roy tenteront d’ailleurs de mériter un poste avec Équipe Canada Est.

L’attaquant Laurent Minville a récemment écopé en raison du surplus de joueurs de 20 ans chez les Inouk.

Face à leurs grands rivaux de Longueuil, le club granbyen pourrait donc signer une huitième victoire consécutive. En fait, il n’a pas perdu depuis que la LHJAAAQ lui a retiré trois victoires en lien avec l’utilisation de joueurs inadmissibles…

« Je ne sais pas si c’est une coïncidence. Mais encore à ce jour, on a tous — les joueurs et moi — cette décision à l’esprit. Je crois que personne n’est d’accord avec ça », a glissé le coach Bosch.