Les Inouk du basket masculin recevront les Rebelles du cégep de Sorel-Tracy en ouverture de saison.

Plus de confiance chez les Inouk du basket masculin

« C’est certain qu’on ne peut pas faire pire que la saison dernière ! »

Après avoir dirigé une équipe qui a perdu ses 16 matchs en 2018-2019, Frédéric Parent entrevoit la nouvelle saison des Inouk du basket masculin avec confiance. Les Granbyens entameront leur campagne vendredi soir en affrontant les Rebelles de Sorel-Tracy au cégep de la rue Saint-Jacques.

« On a plus d’expérience, on a plus de profondeur, on a plus de tout, lance Parent, qui ne vise rien de moins qu’une place en séries éliminatoires pour son équipe. Je pense sincèrement qu’on peut se faire une belle saison. »

La saison dernière, dira Parent, le programme des Inouk du basket masculin était en reconstruction, pour ne pas dire en mode survie.

« C’est pas compliqué, on recommençait à zéro. Dans le sport, il y a des reconstructions difficiles et il y a des reconstructions très difficiles. Nous, c’était la deuxième option. Ultimement, on aurait pu ne pas jouer la saison dernière, mais ce n’est pas ça qu’on voulait pour le bien du programme. »

Parent compte 11 joueurs à sa disposition cette saison, dont six qui en sont à leur deuxième et un à sa troisième saison. Quatre recrues complètent l’alignement.

Félix Thériault est le joueur des Inouk qui compte le plus d’expérience. Les Jean-Luc Gouado, Bernard Hounsou, Sylvain Komedxa, Crispin Miwo, Olivier Mugisha et Jean-Christophe Samson sont quant à eux prêts à en donner davantage à leur deuxième campagne.

« La saison dernière, on avait des gars qui arrivaient d’autres sports et qui n’avaient aucune expérience en basket. Heureusement, c’était des athlètes de talent et des athlètes qui apprennent vite. Les gens vont voir la progression assez rapidement. »

L’entraîneur décrit son équipe comme étant rapide et qui sera très efficace en contre-attaque.

« On va faire du dommage dans cet élément du jeu, c’est clair. Défensivement, il faudra mettre davantage de pression sur l’adversaire. »

La section Centre du Québec de la conférence Nord-Est a été remaniée et les Inouk évoluent maintenant dans la division B du circuit avec les cégeps de Drummondville, Saint-Hyacinthe et Sorel-Tracy. Pour atteindre les séries, les locaux doivent se classer parmi les deux meilleures équipes de leur division au terme du calendrier qui, cette saison, comptera 13 matchs.

Une soirée spéciale

Un match d’ouverture, c’est toujours spécial. Mais la soirée de vendredi s’annonce doublement spéciale alors qu’on se souviendra du championnat provincial remporté par les Inouk du basket masculin en 1989.

« Paraît-il que tous les joueurs de l’équipe de 1989 seront là, souligne Frédéric Parent. On m’a même dit que Brian Flann, qui dirigeait l’équipe, a fait le voyage depuis l’Ouest du pays pour être sur place et pour renouer avec ses anciens joueurs. Il risque d’y avoir de l’émotion dans l’air. »

Les cérémonies débuteront à 19 h 30 et le match opposant les Inouk aux Rebelles se mettra en branle à 20 h.