La nageuse canadienne Penny Oleksiak a remporté quatre médailles lors des Jeux olympiques de Rio de Janeiro.

Penny Oleksiak remporte le trophée Lou-Marsh

On pourra facilement pardonner à Penny Oleksiak d'avoir été un peu distraite pendant le cours de droit qu'elle suivait mardi, dans son école secondaire.
C'est qu'après avoir remporté quatre médailles lors des derniers Jeux olympiques de Rio de Janeiro, la nageuse savait qu'elle faisait partie des finalistes à l'obtention du trophée Lou-Marsh, remis à l'athlète de l'année au Canada. Son professeur l'a donc laissée regarder son téléphone pendant le cours, et Oleksiak a finalement obtenu la nouvelle qu'elle attendait.
Oleksiak a gagné l'honneur remis annuellement par le Toronto Star à la suite d'un scrutin mené auprès de journalistes sportifs provenant de partout au pays.
«J'étais plutôt excitée quand je l'ai appris, a-t-elle déclaré lors d'une téléconférence. L'un de mes professeurs, M. McAlpine, se trouvait de l'autre côté du couloir. Il n'en revenait pas quand il l'a appris. C'était très amusant.»
Il s'agit du plus récent accomplissement d'une année de rêve pour la Torontoise de 16 ans.
Oleksiak, qui a gagné l'or du 100 m style libre à Rio, a porté le drapeau du Canada lors de la cérémonie de clôture, au stade Maracana. Elle a ajouté quatre médailles aux Championnats du monde en petit bassin plus tôt ce mois-ci, à Windsor, en Ontario.
«Je crois vraiment avoir appris que je suis plus forte que je ne le pense, a dit Oleksiak de sa saison. Je tiens à le dire, car avant Rio, j'avais des doutes sur mes capacités. Je ne croyais même pas atteindre les finales.»
«Je me suis prouvée que je m'étais entraînée très fort l'an dernier et que je pouvais dépasser les attentes.»
Devant Crosby
Elle a devancé le hockeyeur des Penguins de Pittsburgh Sidney Crosby au scrutin. Les autres finalistes étaient le sprinter Andre De Grasse, la golfeuse Brooke Henderson, la nageuse paralympique Aurélie Rivard, le tennisman Milos Raonic et le sauteur en hauteur Derek Drouin.
Elle a succédé au gardien du Canadien de Montréal Carey Price et est devenue la première nageuse à gagner l'honneur depuis Mark Tewksbury, en 1992.
Le Lou-Marsh est nommé en l'honneur d'un ex-directeur des sports du Toronto Star.