Patrick Bosch quitte ses fonctions d’entraîneur-chef et de directeur chez les Inouk de Granby.

Patrice Bosch quitte les Inouk

Patrice Bosch en a surpris plus d’un lundi soir en faisant ses adieux aux Inouk via sa page Facebook. L’entraîneur et directeur général du club junior AAA a confirmé à La Voix de l’Est qu’il quittait ses fonctions.

«Merci Granby pour les 3 dernières saisons. Merci aux partisans, aux bénévoles, ainsi qu’à tous les gens autour de cette organisation. Merci aux joueurs et un merci spécial à la famille Bernard pour leur support et leur confiance», peut-on lire dans sa publication sur le populaire réseau social.

Alors que plusieurs internautes voulaient en savoir plus, Bosch a refusé de donner plus de détails avant mardi. Selon des informations obtenues par La Voix de l’Est, il aurait accepté un poste avec une équipe européenne.

Il n’a pas été possible d’obtenir les commentaires de Marco Bernard, président et copropriétaire des Inouk, lundi soir.

Après un peu plus de trois saisons passées à l’emploi de clubs de la LHJMQ, Patrice Bosch a amorcé son second séjour chez les Inouk à l’été 2016. Il s’est d’abord concentré sur son rôle de directeur général, avant d’ajouter les fonctions d’entraîneur-chef à compter de la saison 2017-2018, en remplacement de son bon ami Patrick Gosselin.

Durant cette période, les Inouk ont toujours figuré parmi les puissances de la Ligue de hockey junior AAA du Québec, sans toutefois être en mesure de retourner en grande finale.

La formation granbyenne a subi une élimination crève-coeur en demi-finale ce printemps, perdant le septième match en prolongation face aux Cobras de Terrebonne.

Avenir des Inouk
Rappelons que l’avenir des Inouk a fait couler beaucoup d’encre au cours des derniers mois, les dirigeants n’ayant toujours pas confirmé le retour de l’équipe à Granby la saison prochaine. Ces derniers voient d’un  mauvais oeil la cohabitation avec une franchise de la Ligue de hockey senior AAA du Québec. Le déménagement des Maroons de Waterloo vers Granby a récemment été officialisé par la Ville, qui souhaitait principalement maximiser l’utilisation du centre sportif Léonard-Grondin.