Patrice Bosch ne sait jamais avec quel alignement il devra jongler.

Patrice Bosch a la tête aux séries

Les Inouk (28-10-1) disputeront vendredi soir leur 40e match de la saison. Et alors qu’ils n’ont plus que neuf rencontres au calendrier, Patrice Bosch commence à penser aux séries.

En fait, il y pense au point où son principal objectif, à l’heure où on se parle, est de bien préparer sa troupe en vue de l’autre saison, la vraie. Pourtant, à six points de la tête du classement général et des Cobras de Terrebonne, le championnat du calendrier régulier demeure un objectif atteignable, d’autant plus que les Inouk ont encore deux rendez-vous avec le club de Robert Dubuc.

Il faut dire que Bosch ne sait jamais sur quel genre d’alignement il va compter par les temps qui courent. En prévision du match de vendredi soir contre les Flames de Gatineau, les absents risquent d’être encore nombreux en raison des blessures, bien qu’on pourrait assister au retour de Félip Bourdeau et de Raphaël Bouchard.

Après avoir blanchi le Révolution du Lac Saint-Louis dimanche dernier, Hugo Duteau pourrait obtenir un deuxième départ de suite, mais rien n’était encore décidé jeudi après-midi.

Un anniversaire à célébrer

Au printemps de 2014, les Inouk remportaient la Coupe Napa après avoir blanchi les Cougars du Collège Champlain 6-0 lors du septième match de la grande finale de la Ligue junior AAA. Qui ne se souvient pas que le centre sportif Léonard-Grondin était archibondé à l’occasion de cette soirée mémorable ?

Vendredi soir, les Inouk vont célébrer les cinq ans de la conquête de la coupe. Quelques anciens de l’édition championne seront présentés à la foule, dont Jonathan Delorme, qui était capitaine, Jason Crack, Philip Sardinha, Francis Robichaud ainsi que David Lapierre, qui dirigeait cette équipe toute spéciale.

Il n’y aura certainement pas 2600 spectateurs au centre sportif Léonard-Grondin comme le 26 avril 2014, mais il serait agréable qu’il y ait un peu plus que 400 ou 500 personnes pour faire changement…