Nicolas Gendron a cédé six fois sur 25 lancers face aux Cobras.

Pas de miracle contre Terrebonne

Moins de 48 heures après les démissions successives de leur entraîneur-chef et de leur directeur général, un défi imposant attendait les Inouk dimanche après-midi au Centre sportif Léonard-Grondin. Les locaux n’ont pu déjouer les pronostics face aux Cobras de Terrebonne, qui sont repartis avec une victoire de 7-3 en poche.

«Je trouve qu’on a joué un bon match, sincèrement. C’est dommage parce que Terrebonne a eu des bonds chanceux, et nous aucun. J’aurais aimé qu’une rondelle dévie sur un casque ou une jambière pour qu’on puisse bâtir un peu de momentum», a commenté le directeur général intérimaire Samuel Bessette, aussi catapulté au poste d’entraîneur-chef après la récente vague de départs.

«Les gars avaient de l’émotion et de la drive. Je crois que le pointage ne reflète pas l’allure du match.» Bessette était accompagné du copropriétaire Marco Bernard et du statisticien Enrick Corneau derrière le banc.

Alors que les Cobras (fiche de 22-11-2) menaient 3-0 au milieu du second vingt, les Inouk (15-19-3) ont été incapables de profiter d’un jeu de puissance de sept minutes.

«C’est certain que si on marquait un ou deux buts, la game venait de changer», a reconnu Samuel Bessette.

La formation granbyenne a été nettement plus efficace dans la deuxième moitié du match, mais c’était trop peu trop tard.

Lapointe brise la glace

Tommy Beaudoin (un but, trois passes) a amassé quatre points pour les visiteurs, soit un de plus que son coéquipier Kevin Ricci (un but, deux passes). Samuel Pilon détient le filet gagnant. Le gardien Vincent Paquette a réalisé 29 arrêts, dont un face à Christopher Benoit sur un tir de pénalité en fin de match.

Dans le camp granbyen, on retiendra que le jeune Benjamin Lapointe a marqué ses deux premiers buts dans la Ligue de hockey junior AAA du Québec.

Jacob Graveline a aussi secoué les cordages dans la défaite, portée au dossier du cerbère Nicolas Gendron (19 arrêts).

«Que du positif»

Malgré une quatrième défaite d’affilée, Samuel Bessette a «adoré» l’attitude de ses troupiers dimanche.

«J’ai trouvé que les gars étaient réceptifs. Je n’ai vu que du positif, nos joueurs s’encourageaient sur le banc et dans la chambre. Dans les circonstances, ils ont bien réagi.»

Avec les Inouk depuis 14 ans, Bessette refuse de se laisser abattre par les déboires de l’équipe cette saison.

«Je ne peux pas abandonner 21 kids. Se retirer après des démissions, ce n’est pas mon style», a-t-il conclu. Les Cobras s’amèneront de nouveau au Centre sportif Léonard-Grondin vendredi prochain.