Les voitures de la série NASCAR Pinty’s ne feront pas vrombir les moteurs dans les rues de Trois-Rivières cet été.
Les voitures de la série NASCAR Pinty’s ne feront pas vrombir les moteurs dans les rues de Trois-Rivières cet été.

Pas de Grand Prix de Trois-Rivières en 2020

Trois-Rivières — Dure journée pour le secteur du divertissement et du tourisme en Mauricie. Après le Festival western de Saint-Tite, c’est au tour du Grand Prix de Trois-Rivières d’écoper: ses activités sont annulées pour 2020.

Le conseil d’administration a pris cette difficile décision mercredi après-midi. Le GP3R sautera une année pour la première fois depuis 1988.

«Après avoir examiné toutes les options possibles, l’état actuel de la crise socio-sanitaire que traverse le Québec et la directive ministérielle d’annuler tous les événements jusqu’au 31 août 2020 ne nous permettent pas de pouvoir préparer avec confiance un événement de sport automobile de classe mondiale comme nous le faisons depuis un demi-siècle», explique le directeur général Dominic Fugère.

«En tant que fan, je suis le premier déçu. Sur le plan personnel par contre, je ne suis pas placé pour me plaindre, car mes proches sont en santé. Ce n’est pas le cas pour tout le monde et nous en sommes conscients.»

Cette annulation est un coup de massue pour l’industrie du sport automobile au Québec. Pour plusieurs séries, le GP3R incarne l’événement phare de la saison, celui qui attire le plus de spectateurs et de partenaires.

«Nous savons que c’est une décision difficile à encaisser pour eux. On pense à nos fans, nos pilotes, les bénévoles, nos fournisseurs et tous nos partenaires. On remercie d’ailleurs ces derniers, qui respectent et comprennent notre décision. On a passé plusieurs coups de fil avant d’en arriver là.»

Ceci dit, Fugère et son équipe assurent qu’ils travaillent déjà pour une édition diversifiée en vue de 2021. Est-ce que ça pourrait commencer par une fin de semaine de courses hivernales, à l’Hippodrome 3R? Fugère planche sur un tel projet depuis plusieurs années.

«Ç’a été évoqué avec le conseil d’administration. Encore là, tout dépend de la santé publique, à savoir s’il y aura à ce moment une deuxième ou une troisième vague du coronavirus.»

Fugère dit avoir étudié avec son équipe la possibilité d’organiser des courses en respectant la distanciation sociale. La semaine dernière, il avait également évoqué l’idée de présenter le GP3R plus tard, en septembre.

«Ce serait trop difficile de respecter la distanciation sociale. Septembre, ça nous amenait seulement quelques jours après la demande d’annuler tous les événements jusqu’au 31 août. Nous étions trop serrés dans les échéances.»

Les clients ayant déjà acheté leurs billets pour l’édition 2020 du GP3R seront contactés au courant des prochaines semaines pour être informés des modalités de remboursement.

Depuis 1967, seules trois éditions du Grand Prix ont été annulées, de 1986 à 1988. Celle du mois d’août 2020 devait être la 51e.