Alain Lord Mounir est celui qui a convaincu BRP d'investir en NASCAR, tant dans la série canadienne qu'en Coupe Monster Energy, aux États-Unis.

Par amour du NASCAR... et des affaires

Alain Lord Mounir, copropriétaire de l'écurie Go Fas Racing, aime le NASCAR. Mais il aime aussi brasser des affaires. Et la course automobile lui permet d'assouvir ses deux grandes passions.
Lord Mounir est celui qui a convaincu BRP d'investir en NASCAR, tant dans la série canadienne qu'en Coupe Monster Energy, aux États-Unis. Un investissement dont l'entreprise qui a son siège social à Valcourt est très satisfaite, paraît-il, en raison de la visibilité que cela apporte à ses produits au Canada anglais et, surtout, de l'autre côté de la frontière.
« J'ai commencé en course automobile en commanditant Jacques Villeneuve à l'époque où il était en Formule 1, explique ce Québécois de descendance égyptienne. J'adore le sport auto­mobile, c'est clair, mais c'est aussi une autre façon pour moi d'élargir mon réseau de contacts et de faire de la business. Toutes les semaines, tu te rends à un nouvel endroit, tu rencontres de nouvelles personnes, tu crées des liens d'affaires, tu bouges tout le temps. J'aurais pu investir dans le hockey, mais au hockey, tu passes la moitié de ton temps à la même place. Alors... »
Lord Mounir est propriétaire d'entreprises telles Julia Wine (vins), Kappa (vêtements de sport) et Cyclops Gear (caméras). L'usine d'embouteillage de Julia Wine est d'ailleurs située à Granby.
Gagner
Mais Lord Mounir, qui passe la semaine dans l'Ouest, est aussi en course automobile pour gagner. C'est un gagnant en affaires et il veut faire de même dans le sport.
« Je veux qu'Alex Labbé nous donne un championnat en série Pinty's, lance-t-il. Il a un talent fou et c'est un jeune homme intelligent. Certains trouvent qu'on lui met de la pression sur les épaules, mais il sait qu'un titre au Canada lui permettra de graduer en série Xfinity. C'est de la pression, mais on lui donne tous les moyens pour gagner. »
Le chef d'équipe de Labbé est Mario Gosselin, qui court lui-même à l'occasion en série Xfinity. Et Lord Mounir vient d'embaucher un coach de vie pour le pilote de la voiture no 32.
« On prend tous les moyens nécessaires pour assurer son développement comme personne et comme pilote. Je crois vraiment en lui. »
Lord Mounir affirme qu'il continuera à être impliqué dans le NASCAR tant qu'il aura du plaisir... et qu'il brassera de bonnes affaires.
« Et je peux vous garantir que le retour sur l'investissement est excellent », conclut-il, sourire en coin.