Les portes du Panthéon du baseball ne se sont pas encore ouvertes devant Jacques Doucet.
Les portes du Panthéon du baseball ne se sont pas encore ouvertes devant Jacques Doucet.

Panthéon du baseball: Jacques Doucet encore boudé

Jacques Doucet a de nouveau mordu la poussière dans sa tentative de remporter le prix Ford C. Frick, récompense qui lui aurait ouvert les portes du Panthéon du baseball.

C'est Ken Harrelson, longtemps descripteur des matchs des White Sox de Chicago, qui a reçu la récompense, remise à un commentateur pour sa contribution exceptionnelle au monde du baseball. 

En entrevue à La Voix de l'Est il y a quelques semaines, le Granbyen d'origine Doucet avait affirmé qu'il n'avait plus d'attentes par rapport au prestigieux prix.

« Ça doit faire une dizaine de fois que je suis en lice et que je passe à côté, avait-il dit. Alors, je n’ai pas d’attentes, je n’ai plus d’attentes. Mais ça fait plaisir de voir qu’on pense encore à moi toutes ces années après le départ des Expos… » 

Doucet avait ajouté pourquoi il rêvait d'obtenir le prix.

« La principale raison pourquoi j’aimerais avoir une place au panthéon, c’est pour que le monde entier sache qu’il y a déjà eu du baseball en français.»

Doucet sera tout de même à nouveau éligible au prix Ford C. Frick dans trois ans.

« Je vais avoir 80 ans bientôt. Être honoré à titre posthume, ça ne m’intéresse pas! », avait-il encore raconté à l'auteur de ces lignes.