Les joueurs et entraîneurs de la formation cubaine lors de leur passage à Charlesbourg plus tôt cette semaine. La formation venue du sud est invaincue après trois matchs disputés au Québec jusqu'ici.

«On ne sera jamais assez bons!»

Ça fait des mois qu'on parle de la visite de l'équipe nationale de baseball junior de Cuba à Granby. Voilà qu'on y arrive enfin!
À 19 h 30, les Cubains vont débarquer sur le terrain du stade Napoléon-Fontaine pour y affronter les Guerriers. Ils viseront alors une quatrième victoire en autant de matchs face aux équipes de la Ligue de baseball junior élite du Québec après avoir vaincu les Cards de LaSalle, les Alouettes de Charlesbourg et le Royal de Repentigny.
Le Royal, qui s'est incliné 4-0 (6-1 après neuf manches) a jusqu'ici offert la meilleure opposition. Ils sont plusieurs à penser que les visiteurs du sud quitteront le Québec avec une fiche parfaite.
« Est-ce que notre objectif est de remporter nos 13 matchs chez vous ? Non ! , a expliqué Alexi Martinez, gérant de l'équipe cubaine, en entrevue à La Voix de l'Est avec l'aide d'un interprète. Ce que nous voulons, c'est peaufiner notre préparation en vue du Championnat mondial des moins de 18 ans, qui aura lieu à Thunder Bay, en septembre. À chaque rencontre, nous voulons jouer du meilleur baseball, nous voulons nous améliorer. Et cette série va nous aider à atteindre nos objectifs. »
Martinez, qui affirme que le calibre de jeu des équipes de la LBJEQ est « bon », dirige une vraie de vraie équipe d'étoiles. Les Cubains sont forts au bâton, en défense, au monticule, partout. Personne n'a encore osé parler d'une véritable faiblesse.
« Nous ne sommes pas ici pour nous comparer à personne, sinon à nous-mêmes. C'est pour ça que nous continuons à jouer intensément même lorsque nous avons une bonne avance. On ne volera jamais assez de buts, on ne tournera jamais un double jeu assez rapidement, on ne sera jamais assez bons ! »
Les membres de l'équipe cubaine, rappelons-le, ont entre 15 et 18 ans. Trois d'entre eux, rappelons-le aussi, ont participé à la dernière Classique de baseball mondial, soit le receveur Alfredo Fadragas et les joueurs de champ intérieur Miguel Gonzalez et Michel Triana.
Comme des superstars
Partout où ils sont passés jusqu'ici, les Cubains ont été accueillis comme des superstars. Et ce sera le cas aussi à Granby.
« L'accueil est formidable, a repris Alexi Martinez. Les gens sont gentils, nous sommes super bien traités, c'est très agréable. L'idée, c'est de ne pas se laisser déconcentrer et se rappeler que nous sommes ici pour jouer du bon baseball. »
Ils sont attendus à Granby vers midi. Après avoir dîné à la succursale de la rue Dufferin des Rôtisseries Duhamel, ils s'arrêteront au Zoo et à l'hôtel de ville. Ils arriveront au stade Napoléon-Fontaine en fin d'après-midi.
Si vous ne voulez rien rater, sachez que la pratique au bâton des Cubains est prévue pour 18 h 20. On raconte que l'exercice en question vaut le prix d'entrée à lui seul.
« Nous ne sommes que des joueurs de baseball, a encore dit Alexi Martinez. Nous essayons simplement de jouer le mieux possible... »
Et manifestement, ils réussissent plutôt bien.
Un défi personnel pour Hugo Brochu
Hugo Brochu entamera le match au monticule pour les Guerriers face à l'équipe nationale junior de Cuba. Le jeune homme sourit quand on lui demande s'il a l'impression de s'en aller à l'abattoir.
« Je sais que ce ne sera pas facile, mais je prends ça comme un beau défi à relever, dit-il. Même que je vois ça comme un défi vraiment personnel. J'ai hâte. »
Brochu, 20 ans, présente un dossier de trois victoires et autant de défaites, avec une moyenne de points mérités de 5,25. Puisque tous les joueurs doivent voir de l'action, il ne devrait pas lancer plus que deux ou trois manches, au mieux.
« Reste que c'est moi qui dois donner le ton au match. Si je travaille bien, ça va donner confiance à l'équipe. »
1250 spectateurs
Le président des Guerriers, François Giasson, est emballé par l'intérêt suscité par la visite des Cubains.
« J'ai rêvé de voir le stade Napoléon-­Fontaine plein et mon rêve va se réaliser, prédit-il. C'est merveilleux pour le baseball à Granby. »
Jeudi, des estrades ont été ajoutées sur la ligne du troisième coussin. On pourra donc accueillir quelque 1250 spectateurs.
Il reste des billets, disponibles dans les Rôtisseries Duhamel. Les gens pourront aussi s'en procurer au stade, qui ouvrira ses portes à 17 h.